Voyage

Les 10 meilleures descentes en eaux vives du monde

N/A Jeudi, 9 novembre

De N/A

Informations tirées du livre de National Geographic « Journeys of a Lifetime »

Sur les rivières d’Alsek et de Tatshenshini (Alaska/Canada)

Ces deux rivières qui dévalent une région nordique incroyablement sauvage, entre montagnes et toundras, réservent bien des surprises à la frontière entre le Canada et l’Alaska, à commencer par des glaciers et des icebergs. Outre de superbes eaux vives, la descente vous offrira une expérience inoubliable en pleine nature, au milieu de grizzlis, d’élans, de saumons venus se reproduire et de délicieuses myrtilles. www.wildernessriver.com

Sur la rivière Magpie (Canada)

Un hydravion vous amènera jusqu’au lac Magpie, départ de ces huit jours de descente à travers les lointaines forêts de pins de l’est de la province québécoise. Vous tomberez sur vos premiers rapides en quittant le lac pour la rivière Magpie ; à partir de là, le parcours montera en difficulté jusqu’à ce que vous atteigniez des rapides de classe 5, dans la descente après les spectaculaires chutes de Magpie. La nuit, campez sur des îles de la rivière et n’oubliez pas de lever la tête vers le nord pour observer les majestueuses aurores boréales de la région. www.Earthriver.com

Sur Middle Fork, l’affluent de la rivière Salmon (Idaho, États-Unis)

Il s’agit d’une des descentes en eaux vives les plus populaires au monde tant elle a tout à offrir – des rapides de classe 1 à 4 et des paysages de montagnes et de forêts superbes, à découvrir au gré du parcours dans la nature la plus sauvage d’Amérique, si l’on exclut l’Alaska. Par nature sauvage, nous entendons ce moment envoûtant où vous croiserez une ourse et ses petits traversant la rivière. www.ioga.org

Sur la rivière Upano, en Equateur

Autour de vous, tout n’est que forêt tropicale ; les toucans et les papillons irisés vont d’arbre en arbre. Si vous apercevez des toits en feuilles de palmiers, il s’agit d’un village du peuple Shuar et vous pourriez peut-être vous y arrêter pour le visiter. Débutant au niveau de la ville reculée de Macas, à l’extrémité ouest du Bassin amazonien, votre parcours vous embarquera sur des rythmes variés, où les gentils rapides laisseront parfois place à des eaux tumultueuses dans d’étroits canyons. Le clou du spectacle arrive avec les gorges de Namangosa, qui offrent des rapides de classe 4 et une vue sur les innombrables chutes d’eau qui viennent s’y déverser sur les côtés. www.rowinternational.com, www.condorjourneys-adventures.com

Sur le Rio Futaleufu, au Chili

Alimentée par les lacs des glaciers de la cordillère de Patagonie, les eaux bleues et limpides du Rio Grande se prêtent magnifiquement à la pratique du rafting dans des paysages montagneux grandioses. Certaines portions sont accessibles aux débutants et les rapides de classe 5 constitueront un beau défi pour les plus avertis. www.visit-chile.org, www.aquamotion.cl

Sur la partie nord de la rivière Johnstone (Australie)

Ce parcours dans le nord tropical de Queensland offre une descente en eaux vives de catégorie 4 et 5, au milieu de gorges volcaniques et d’anciennes forêts tropicales du Parc national de Palmerston. La nuit, des champignons lumineux éclairent les roches de manière surréaliste et les lucioles dansent dans des arabesques scintillantes à travers la canopée forestière. Petit bonus qui fait plaisir : le trajet en hélicoptère, puisque le début du parcours n’est accessible que par voie aérienne. http://rafting.co.uk/North-Johnstone-River.htm

Sur le Sun Kosi (Népal)

Trouvant sa source près de la frontière avec le Tibet, au niveau des plus hauts sommets du monde, le Sun Kosi propose un voyage plein de majesté himalayenne avant de rejoindre le Gange dans les plaines. Les rapides de classe 5 sont nombreux dans ces eaux bouillonnantes qui passent par d’étroites gorges et des canyons boisés. La dernière portion du parcours vous emmènera en pleine jungle tropicale, où les singes bavardent entre eux dans les arbres. www.welcomenepal.com

Sur la rivière Çoruh (Turquie)

Le Çoruh est l’une des rivières au débit le plus élevé du monde. Il passe à travers des gorges qui laissent sans voix, dans les montagnes Kaçkar, isolées et magnifiques dans le nord-est de la Turquie. La nature y est reine et on y trouve des ours, des chèvres de montagne et des sangliers sauvages en abondance – ainsi que de fascinantes ruines historiques, notamment des châteaux datant de l’Empire Byzantin. www.waterbynature.com

Sur la rivière Noce (Italie)

Alimentée par la fonte des glaciers alpins, la Noce descend la vallée du Val di Sole (le val du soleil) dans la région nord des Dolomites. En Europe, c’est l’un des spots de descente en eaux vives les plus séduisants, notamment pour sa série spectaculaire de rapides de classe 5 en direction des gorges de Mostizzolo. http://www.valdisole.net/EN/Rafting-and-Whitewater-Sports/

Sur le fleuve Zambèze (Zimbabwe/Zambie)

Les gorges de Batoka, une portion de 24 kilomètres où les eaux bouillonnantes du Zambèze traversent 23 rapides sous les chutes Victoria, offrent à l’Afrique sa plus belle expérience en eaux vives, sur une des rivières les plus impressionnantes du monde. www.zimbabwetourism.co.zw

Lire la suite