Le Pakistan à l'état sauvage

De la mer d'Arabie jusqu'aux sommets ivoire des Himalayas, découvrez le Pakistan comme vous ne l'avez jamais vu.

De Gulnaz Khan
Photographie de Nadeem Khawar, Getty Images

Des pics escarpés du Karakoram à la plaine du fleuve Indus, le Pakistan possède de nombreux visages, tous plus magnifiques les uns des autres. De nombreux voyageurs s'émerveillent devant la richesse de son patrimoine culturel, la Route de la soie et les ruines du Mohenjo-daro, mais oublient de s'aventurer un peu plus loin, dans un Pakistan plus sauvage et moins connu.

 

LE PARC NATIONAL DE DEOSAI

Des pics enneigés s'élèvent au-dessus du plateau alpin du parc national de Deosai, surnommé la « Terre des géants ». Au printemps, lorsque le dégel a eu lieu, les fleurs sauvages et les papillons rares envahissent la vallée luxuriante, baptisée le « Palais de l'été » par les locaux, pour leur plus grand bonheur. Créé en 1993 par le gouvernement pour sauver l'ours Isabelle, en danger critique d'extinction, le parc abrite une biodiversité remarquable : loups gris, bouquetins de l'Himalaya, renards du Tibet et marmottes à queue longue y ont élu domicile. En 2016, le gouvernement a déposé la candidature du parc pour que celui-ci soit inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.

 

LA VALLÉE DE KAGHAN

Située dans le nord du Pakistan, la vallée de Kaghan est le décor d'un conte de fée. Selon une version d'une légende locale, un prince perse serait tombé amoureux d'une princesse dans les eaux cristallines du lac Saiful Muluk. Malheureusement, un géant tomba également amoureux de la princesse et la fit prisonnière. Le prince parvint à la délivrer et s'échappa avec elle, provoquant la rage du géant. De ses larmes, il inonda la vallée jusqu'à former des lacs. Aujourd'hui, des visiteurs du monde entier viennent dans la vallée de Kaghan pour ses lacs alpins, son paysage montagneux et son ciel particulièrement étoilé.

Photographie de Ahmed S. Zaidi, Getty Images

 

MAKRAN

La Makran Coastal Highway est une route panoramique située le long de la côte de la mer d'Arabie au Pakistan. Considérée comme une infrastructure tout à fait remarquable, la route relie Karachi à Gwadar, située à la frontière iranienne. Dans le tronçon du Buzi Pass, dans le parc national de Hingol, des formations de roche uniques et à l'aspect lunaire apparaissent des deux côtés de la route. On peut y admirer des sculptures de roche naturelles, comme celle en forme de sphinx et baptisée « le lion de Balochistan ».

Photographie de Yasir Nisar, Getty Images

 

LA VALLÉE DE LA HUNZA

Au nord du pays, dans la région Gilgit-Baltistan, la rivière Hunza serpente au milieu des pics enneigés. Située sur la berge et entourée de glaciers et de gorges, la ville de Hunza est depuis longtemps un lieu de repos pour les voyageurs en provenance des montagnes Hindu Kush sur leur route pour la vallée du Cachemire. Panthères des neiges, markhors, bouquetins et renards roux vivent dans la vallée.

Photographie de Jinho Choi, Alamy Stock Photo

 

LE PARC NATIONAL DE HINGOL

Ce parc, qui s'étend sur des centaines de kilomètres le long de Makran, est le plus grand du pays. Connu pour la faune et la flore qu'il abrite, comme les léopards de Sindh, les chinkaras, les ratels et les pangolins indiens, Hingol l'est encore plus pour ses nombreux volcans de boue en activité. La boue bouillante est le résultat d'une réaction chimique entre les pierres environnantes et un mélange de gaz, d'eau et de l'activité des sources chaudes. La boue rejetée par le volcan reconstruit sans cesse les cônes qui s'érodent facilement. Chandragup est l'un des volcans de boue les plus connus et un lieu de pèlerinage sacré pour les Hindous. Chaque année, ils sont des milliers à se recueillir sur le volcan et dans le temple Hinglaj situé non loin de là.

Photographie de Bashir Osman, Getty Images

 

LE GLACIER DU BALTORO

Situé dans la région du Karakoram, dans l'est du Pakistan, le Baltoro est l'un des plus grands glaciers de vallée au monde. Difficile d'accès, il se trouve néanmoins dans une des régions où le trafic est très important : le K2, le Broad Peak et les montagnes Gasherbrum, situés plus haut et où l'on peut pratiquer l'alpinisme. Le glacier est connu pour son superbe paysage, mais aussi pour son eau : la plupart de la population du nord du Pakistan dépend des eaux de fonte des glaciers Karakoram pour vivre.

Photographie de Pierre Adenis, laif/Redux

 

LA VALLÉE NEELUM

Dans le nord de l'Azad Kashmir, au pied des pics culminant à près de 4 000 mètres d'altitude et au milieu des forêts verdoyantes et des cours d'eaux, se trouve la vallée de Neelum, en forme de nœud. Le village d'Arang Kel, juché au sommet d'une colline, est le joyau de la vallée Neelum.

Photographie de Yasir Nisar, Getty Images

 

LE LAC ATTABAD

Les eaux turquoises du lac Attabad, niché dans la vallée de la Hunza, serpentent à travers le terrain rocheux. Ce paysage si paisible et si beau a pourtant été violemment façonné. En 2010, le lac s'est formé à la suite d'un important glissement de terrain à Attabad Village qui a englouti les villages alentours, obstrué le flux de la rivière Hunza et a provoqué le déplacement de milliers d'habitants. Aujourd'hui, de nombreux touristes viennent au lac pour une sortie en bateau.

Photographie de MATTHIEU PALEY, National Geographic Creative
Lire la suite