Voyage

Comment partir à la conquête des plus beaux glaciers du monde ? Suivez le guide

Goûtez aux plaisirs de la glace avec ces précieux conseils d'une exploratrice National Geographic.mercredi 13 mars 2019

La calotte glaciaire Vatnajökull en Islande attire les randonneurs les plus intrépides avec ses innombrables crevasses.
La calotte glaciaire Vatnajökull en Islande attire les randonneurs les plus intrépides avec ses innombrables crevasses.

« Mon souhait, c'est de convaincre le plus grand nombre de s'aventurer sur la glace, » confesse la glaciologue M Jackson, exploratrice National Geographic depuis 2017 et auteure du nouveau livre The Secret Lives of GlaciersBien entendu, ce genre d'aventures sur glace comporte des risques. « Avancez prudemment, » nous dit-elle. « La plupart des voyageurs devraient s'adresser à un guide local. Et  ne touchez pas à la végétation, dans quelques années elle pourrait se transformer en forêt luxuriante. » Voici trois destinations glacées parmi les favorites de Jackson qui vous feront frissonner, de froid comme d'effroi.

 

ISLANDE

Jackson décrit la côte sud de l'Islande, une région pratiquement inhabitée, comme « l'un des plus beaux endroits au monde. » Ici, l'immense calotte glaciaire Vatnajökull s'étend sur plusieurs vallées et donne naissance à plus de 30 glaciers sensationnels. « Imaginez un peigne dents vers le bas qui viendrait coiffer la glace au bleu profond du glacier, » illustre-t-elle. 

 

AFRIQUE

« Oui, il y a des glaciers en Afrique, » révèle l'exploratrice. Ceux des monts Rwenzori, alias les « montagnes de la Lune », constituent l'occasion idéale de briser la glace pour les voyageurs épris d'aventure. Cette chaîne de montagnes située sur la frontière entre l'Ouganda et la République démocratique du Congo a pendant longtemps renfermé des glaciers équatoriaux mais ils disparaissent rapidement, synonyme de lourdes conséquences culturelles pour le peuple Bakonzo.

Des alpinistes partent à l'ascension du mont Stanley dans les montagnes du Rwenzori, en Ouganda.
Des alpinistes partent à l'ascension du mont Stanley dans les montagnes du Rwenzori, en Ouganda.

ÉTATS-UNIS

Accessible par la route et situé en Alaska au cœur de l'indomptable parc national de Kenai Fjords, le glacier Exit est un véritable étalon du recul glaciaire. Des panneaux d'interprétation indiquent les limites atteintes jadis par la glace qui en reculant a laissé dans son sillage des forêts, des broussailles de saule et un sol instable de moraine. La masse bleutée dont on entend souvent les craquements « indique clairement les conséquences de la fonte des glaces et procure au monde des indices pour comprendre ce que l'avenir nous réserve, » affirme Jackson.

Des alpinistes sur glace se suivent en formant une ligne parallèle à une fissure sur le glacier Exit, leur taille sur la photo révèle toute l'immensité de la masse de glace.
Des alpinistes sur glace se suivent en formant une ligne parallèle à une fissure sur le glacier Exit, leur taille sur la photo révèle toute l'immensité de la masse de glace.
Faites connaissance avec les explorateurs soutenus par National Geographic sur nationalgeographic.org/explorers.
L'auteur de l'article, Katie Knorovsky, travaillait auparavant pour le magazine National Geographic Traveler en tant qu'éditrice et réside actuellement à Asheville, en Caroline du Nord. Suivez ses voyages sur Twitter @TravKatieK.
Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

 

Lire la suite