Voyage

Tourisme : quelles alternatives à Venise ?

Ces havres de paix ont de quoi faire rougir la célèbre Venise. Voici comment les visiter tout en respectant l'environnement.Monday, May 20

De CAITLIN ETHERTON

Venise occupe une place spéciale dans le cœur d’innombrables voyageurs depuis des centaines d’années. Chef-d’œuvre artistique et architectural, cette ville bâtie sur la mer regorge de lieux emblématiques comme le pont du Rialto, le Grand Canal et la place Saint-Marc. Mais que se passe-t-il lorsque le flux de touristes inonde plus rapidement les canaux que les célèbres Acqua Alta ? Venise reçoit 30 millions de visiteurs chaque année et ce surtourisme ne nuit pas uniquement à l’atmosphère romantique de la ville. La forte circulation piétonnière, maritime et les trop nombreuses croisières polluent sa lagune fragile. En outre, la ville connaît un véritable exode des locaux en raison de la montée en flèche des prix de l’immobilier. Bref, les touristes pourraient détruire Venise avant même que l’inexorable montée des eaux ne s’en charge.

Alors que Venise restera à jamais le joyau de l’Adriatique, les voyageurs peuvent réduire leur impact en optant pour des destinations alternatives mais tout aussi spectaculaires. De la Chine à la Belgique, mettez le cap sur ces villes où les canaux sont rois.

 

ANNECY, FRANCE

Cette charmante ville médiévale du sud de la France est considérée comme la « Venise des Alpes françaises. »

Surnommée la Venise des Alpes, Annecy est un labyrinthe de châteaux médiévaux où vous croiserez de nombreux cygnes en passant d’une rive à l’autre sur les multiples ponts piétons. Ses canaux aux eaux cristallines sont alimentés par le fleuve Thiou et le lac d’Annecy, considéré comme l’un des plus propres en Europe. Trois fois par semaine, vous pourrez arpenter les allées de son marché pour vous délecter de ses délicieux produits régionaux comme le reblochon ou la tomme des bauges mais également les fameux roseaux d’Annecy, une spécialité à base de chocolat et de liqueur des montagnes. Du côté des visites, vous aurez la possibilité de louer un bateau pour ramer jusqu’au palais de l’Île, une ancienne maison forte. Si vous souhaitez admirer de somptueuses parades en costumes, optez pour un séjour en mars à l’occasion du carnaval vénitien. Si en revanche vous désirez en prendre plein les yeux devant le plus grand spectacle pyrotechnique d’Europe, prévoyez plutôt d’y aller en août pour vous rendre à la fête annuelle du lac d’Annecy.

Astuce pour un tourisme durable : Au lac d’Annecy, afin de garder la nature intacte et ne pas nuire aux résidents permanents que sont les loutres et les truites, choisissez une crème solaire respectueuse de l’environnement lorsque vous irez flâner sur les plages locales. Voici les options qui s’offrent à vous.

 

SUZHOU, CHINE

Le Grand Canal Jing-Hang de Suzhou est le plus long et le plus vieux au monde.

L’antique ville chinoise de Suzhou se situe à environ 1h30 à l’ouest de Shanghai. Elle est traversée par de nombreux canaux au gré desquels vous pourrez circuler dans les différents quartiers et admirer ses jardins classiques luxuriants. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, le Grand Canal de Chine qui passe à proximité de Suzhou est vieux de plus de 2 000 ans et s’étend sur 1 794 km à travers le delta du fleuve Yangzi Jiang, ce qui fait de lui le plus long et le plus ancien canal au monde. Vous sillonnerez la ville en traversant des ponts en pierre datant du 6e siècle pour vous rendre au temple de Hashan, en voguant sur une gondole pour atteindre les jardins Mudu ou en parcourant les 49 ponts symboliques de Tongli.

Astuce pour un tourisme durable : contribuez à l’économie de la ville en prévoyant un arrêt dans un salon de thé au bord de l’eau où vous pourrez goûter la cuisine locale.

 

STOCKHOLM, SUÈDE

La capitale suédoise se compose de 14 îles connectées entre elles par plus de 50 ponts.

Figurant parmi les villes les plus écologiques d’Europe, l’étonnante capitale suédoise se compose de 14 îles connectées. Vous pourrez explorer Stockholm en ferry, en kayak et en catamaran à énergie solaire. Le palais royal, la vieille ville, le musée Fotografiska, l’hôtel de ville et l’île de Södermalm sont autant de destinations accessibles par les eaux. Sans grande surprise et au même titre que toutes les destinations nordiques, la Suède saura vous ravir tout au long de l’année. Différence notable par rapport à sa jumelle italienne, vous pourrez parcourir les canaux de cette « Venise du Nord » en hiver après avoir chaussé vos patins à glace.

Astuce pour un tourisme durable : il est facile d’être respectueux de l’environnement dans une ville où fleurissent les éco-taxis, les bus roulant au biocarburant, les trains à haute vitesse et plus de 600 km de pistes cyclables. En avril, vous pourrez vous rendre à la Vintagemässa, la première et unique foire vintage de Suède. L’occasion parfaite de réduire le gaspillage lié à la mode éphémère.

 

BRUGES, BELGIQUE

Le resplendissant canal de Rozenhoedkaai est le site le plus photographié de Bruges.

Fondée à l’origine par les Vikings, Bruges est devenue au Moyen-Âge un centre pour le commerce du textile. En plus d’offrir le cadre idéal pour un séjour romantique, les canaux de cette capitale de la Flandre-Occidentale ont servi à acheminer les dentelles les plus délicates, des étoffes flamandes et la bière belge mondialement célèbre. En vous promenant le long de ses rives, n’oubliez pas de vous arrêter pour contempler la Basilique du Saint-Sang, découvrir l’art flamand au musée Groeninge ou assouvir votre soif à la brasserie De Halve Maan. Tous les trois ans, les berges et les ruelles en pierre accueillent des installations artistiques, des concerts et des démonstrations de danse à l’occasion de la Triennale de Bruge.

Astuce pour un tourisme durable : Lors de l’édition 2018 du festival, une baleine de cinq tonnes a été façonnée en utilisant uniquement des déchets plastique en provenance de la mer. Prenez exemple sur la ville et apprenez à vous passer de plastiques à usage unique lors de votre prochaine excursion.

 

UDAIPUR, INDE

Entourée par la chaîne de montagnes des Avaralli, Udaipur est également connue sous le nom de « Ville des lacs. »

Encerclée par l’imposante silhouette de la chaîne de montagne des Aravalli, la ville indienne d’Udaipur est un dédale de palais en pierre blanche, de ghats et de plusieurs lacs artificiels, le plus ancien étant le lac Pichola, construit en 1362. Ne ratez pas le somptueux City Palace, le palais Jag Mandir et le musée archéologique d’Ahar. Du côté des hébergements, plusieurs options s’offrent à vous, du havelî privé au bord de l’eau au luxueux Taj Lake Palace, un hôtel flottant cinq étoiles également résidence royale.

Astuce pour un tourisme durable : le maharana (gardien) actuel d’Udaipur, Shriji Arvind Singh Mewar, est un fervent défenseur des énergies renouvelables. Réduisez votre empreinte carbone en optant pour des bateaux ou des cyclo-pousses à énergie solaires lorsque c’est possible.

 

TIGRE, ARGENTINE

À l'origine, en 1678,, Tigre était une petite ville, elle est aujourd'hui devenue une communauté maritime florissante.

Située entre Buenos Aires et le second plus grand delta d’Amérique du Sud, Tigre était à l’origine une petite ville mais depuis 1678, l’année où est née à la ville, elle a parcouru un long chemin pour devenir le repère des plaisanciers, des buveurs de maté et des bateaux à rames, où les enfants vont à l’école en ferry et les courses sont livrées par les eaux. Promenez-vous à vélo sur l’esplanade Paseo Victoria pour découvrir les cafés, le musée naval, le musée d’art de Tigre de la belle époque et les clubs locaux d’aviron.

Astuce pour un tourisme durable : pour découvrir les merveilles de la réserve naturelle Delta Terra, optez pour le kayak, un moyen à faible impact pour apercevoir les loutres de rivière et les carouges à tête rouge.

 

GIETHOORN, PAYS-BAS

La ville sans voiture de Giethoorn est connue sous le nom de « Venise des Pays-Bas. »

Les marais qui entourent Giethoorn étaient autrefois une importante source de récolte de la mousse de tourbe et de roseaux, ses canaux étaient d’ailleurs utilisés pour transporter les agriculteurs locaux et leurs récoltes à travers la ville. Aujourd’hui, la « Venise des Pays-Bas » a réussi à conserver tous ses charmes dignes des contes de fée. Ce village sans voiture est parsemé de chaumières, de restaurants et de musées en bord de canal. Prenez le temps de visiter la collection excentrique mais spectaculaire de coquilles d’escargots au musée Gloria Maris.

Astuce pour un tourisme durable : préservez le paysage offert par les canaux en ramant à travers la ville ou en louant un bateau silencieux électrique plutôt qu’un bateau à moteur thermique peu économe en carburant. Optez pour un séjour en saison intermédiaire, en avril ou en septembre, pour ne pas engorger la ville tout en ayant un temps suffisamment clément pour une balade en bateau.

 

GOLD COAST, AUSTRALIE

La ville de Gold Coast en Australie est parcourue par 390 km de canaux, près de 10 fois plus qu'à Venise.

Située entre South Stradbroke Island et une flèche de sable sur l’océan pacifique, la ville australienne de Gold Coast fait frémir Venise avec ses 390 km de canaux qui viennent s’ajouter aux rivières, lacs et plages de surfeurs. Essayez-vous au « stand-up paddle » dans l’estuaire de Currumbin Creek où vous pourrez faire une halte sur les plages de sable paisibles et profiter d’une vue dégagée sur l’océan Pacifique. Pour le petit déjeuner, rendez-vous dans le quartier Mermaid Waters, au Easy House Vegetarian, avant d’embarquer sur un bateau pour vous rendre à Mermaid Beach pour une séance de Pilates ou de mini-golf. Choisissez d’y aller en septembre pour participer au Beach Rugby Australia Festival sur Kirra Beach de Coolangatta.

Astuce pour un tourisme durable : ville sans plastique, Gold Coast organise régulièrement des nettoyages de plage et soutient les entreprises respectueuses de l’environnement comme le café sans plastique Ocean 4218 ou la société Water 3, un réseau de distributeurs d’eau à la pointe de la technologie répartis sur l’ensemble de la ville.

 

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

Lire la suite