Voyage

Nos conseils pour visiter Copenhague

Pittoresque, ultramoderne, cosmopolite, gastronomique et créative, la capitale danoise mérite sa réputation de « capitale du cool ».mardi 24 septembre 2019

De Christopher Hall
Aujourd'hui piétonne, Amagertorv fut longtemps la place du marché et le lieu où se déroulaient les fêtes et les tournois.

L’habitante la plus célèbre de Copenhague, la Petite Sirène, se prélasse toujours sur le rocher de son port, attirant chaque jour des milliers de visiteurs. La féerie des jardins de Tivoli continue de ravir les enfants de tous âges, et les maisons historiques du quartier de Nyhavn sont aussi colorées que lorsque Hans Christian Andersen y vivait, il y a 175 ans. Mais ne vous y trompez pas : ces dernières années, Copenhague est devenue bien plus qu’une destination pittoresque. La moyenne d’âge de ses habitants est tombée à 35 ans et un quart de sa population est d’origine étrangère. Une nouvelle énergie et un esprit international animent désormais la ville, qui arrive régulièrement en tête des classements des lieux où il fait bon vivre dans le monde.

Promenez-vous sur les îles interconnectées, autour du port historique, et vous découvrirez les contrastes qui rendent la capitale danoise si passionnante. Tandis que d’anciennes églises majestueuses se dressent au milieu d’immeubles contemporains, des tavernes typiques rivalisent avec des restaurants haut de gamme implantés dans des bâtiments industriels reconvertis, comme l’incontournable Noma, considéré comme la « meilleure table du monde » et figure de proue de la nouvelle cuisine nordique.

Séjournez-y en été, quand la ville vibre sur les terrasses au bord de l’eau, ou pendant les mois plus froids, lorsque les locaux habillent leurs intérieurs de bougies et de peaux de mouton à la recherche du fameux hygge, mot danois qui décrit un sentiment de bien-être dans une atmosphère intime et chaleureuse.

 

OÙ MANGER

Ambiance postindustrielle et assiettes 100 % bio au Amass.

ENFANTS DU NOMA

Le Noma, temple du chef René Redzepi, consacré à la nouvelle cuisine nordique, a donné naissance à un mouvement.

Les graffitis apportent une note colorée aux murs en béton de l’ancienne usine AMASS, devenue un restaurant certifié bio. Son menu à prix fixe propose des plats inattendus, comme le bœuf maturé avec des escargots de mer fumés ou le sorbet à la betterave rôtie accompagné de rhubarbe et de crumble aux aiguilles de pin.

Les produits bio inspirent également le chef avant-gardiste du RADIO, où le plancher en bois donne une note chaleureuse à la salle décorée à la mode scandinave. Selon la saison, vous pourrez trouver dans le menu dégustation (trois à cinq plats) un tartare de langoustine piqué de radis et d’aneth ou de l’agneau « à couper à la fourchette ». En parallèle des traditionnels accords mets-vins, la maison propose un accord mets-jus, avec des associations inhabituelles, à l’instar du raisin blanc teinté de camomille.

C’est une ambiance de pub qui règne au MANFREDS, un bar à vin situé dans le quartier de Nørrebro, où le large menu de vins naturels s’accommode à des plats tels que la truite à la crème de fenouil et le tartare de bœuf familial.

SMØRREBRØD

Trois bonnes adresses pour déjeuner comme les locaux d’un ou plusieurs de ces fameux sandwichs au pain de seigle.

TORVEHALLERNE : Au milieu de ce grand marché couvert, le comptoir Hallernes propose des versions traditionnelles du smørrebrød, comme celui au rôti de bœuf, garni de salade de concombre et de raifort.

SLOTSKÆLDEREN : Hareng sous toutes ses formes (frit, mariné, fumé) et autres garnitures danoises sont à la carte de ce lieu à l’ambiance vieille école, fréquenté par les représentants du gouvernement qui travaillent à proximité.

AAMANNS : Parmi les saveurs nouvelles qui figurent à la carte de ce restaurant : le saumon fumé à froid avec émulsion d’aneth et la côte de porc avec compote de rhubarbe. Emportez votre sandwich pour pique-niquer dans le Jardin botanique voisin.

 

À VOIR

Pour naviguer entre les quartiers anciens et les lieux branchés, la bicyclette est un allié incontournable.

Inauguré en 1895, le Designmuseum retrace l’histoire du design danois à travers ses collections de mobilier, de textile et de porcelaine.

VIEUX PORT

Voyagez dans le temps en vous baladant sur le port : de Nyhavn, où les rez-de-chaussée des vieilles maisons ont été transformés en restaurants, à l’Opéra, ultramoderne, dont le toit a accueilli les championnats du monde de plongeon de haut vol. Puis assistez à la relève de la garde à Amalienborg, résidence de la reine, et visitez le Designmuseum Danmark pour admirer l’iconique chaise du designer Arne Jacobsen et les collections d’artisanat, de textile et de mobilier, qui témoignent de la richesse artistique du pays.

VESTERBRO

Autrefois connu pour ses bouchers et ses prostituées, Vesterbro est devenu l’un des quartiers les plus branchés d’Europe. Déambulez dans ses rues, puis faites une halte dans les microbrasseries de Værnedamsvej et Istedgade, avant de vous diriger vers Kødbyen, jadis quartier des abattoirs, devenu épicentre de la vie nocturne. Dans l’enclave de Frederiksberg, flânez dans les allées du parc Søndermarken et visitez l’ancien réservoir souterrain, aujourd’hui reconverti en une galerie d’art appelée Cisternerne.

NØRREBRO

Entrez dans un tourbillon multiculturel où les comptoirs de kebab se mêlent aux boutiques de vêtements vintage, aux marchés asiatiques et aux cafés. Paradis des hipsters, le quartier Nord de Nørrebro est coupé en deux par la piste cyclable Green Path, qui traverse des terrains de jeux dernier cri, à l’instar de Superkilen, où les enfants s’amusent sur une immense place peinte en rouge. Faites du lèche-vitrines le long de Jægersborggade, puis rendez hommage à Hans Christian Andersen au cimetière Assistens.

SLOTSHOLMEN

Les fans de la série télévisée « Borgen », surnom du château de Christiansborg (siège du gouvernement danois), seront familiers avec ce quartier, au sein duquel vous pourrez visiter le Parlement, les salons royaux de réception et les écuries. Le Musée national du Danemark cache des trésors comme des pierres runiques et de l’argent, datant de l’époque viking. Non loin, le musée d’art Ny Carlsberg Glyptotek abrite 57 œuvres de Paul Gauguin et un toit-terrasse surplombant les attractions du parc Tivoli.

 

OÙ DORMIR

L’Hotel Sanders a été ouvert par l’ancien danseur de ballet Alexander Kølpin.

NOUVEAU

Les poutres en pin de Poméranie bicentenaire, taillées à la main, donnent un aspect rustique à la décoration contemporaine du 71 NYHAVN HOTEL récemment rénové. Installé à l’emplacement de deux anciens entrepôts d’épices, cet établissement offre une vue sur le port de la plupart de ses 130 chambres. Réservez un dîner à son restaurant thaïlandais, SEA, petit frère de l’étoilé Michelin Kiin Kiin.

TENDANCE

La façade en brique de l’ANDERSEN BOUTIQUE HOTEL, dans le quartier de Vesterbro, cache un établissement chaleureux de 69 chambres. La décoration est contemporaine et colorée, des fauteuils en plastique habillés de coussins fuchsia aux patères à pois noirs du designer norvégien Lars Tornøe. Le soir, les clients peuvent se rassembler autour du bar en verre, laissé à disposition, et préparer leurs propres cocktails.

CLASSIQUE

Implanté dans trois immeubles du centre-ville, construits en 1869 et récemment rénovés, l’HOTEL SANDERS a tout d’une résidence privée huppée des années 1940 avec sa cheminée en marbre et son lobby conçu comme un salon. Des fauteuils rembourrés, des lits en bois et des touches de rotin confèrent aux 54 chambres un style élégant et épuré avec un accent colonial. Même par temps gris, la véranda est inondée de lumière, ce qui en fait un endroit de choix pour siroter un thé, un café ou de l’aquavit, l’eau-de-vie locale.

 

À LIRE AVANT DE PARTIR

Par Brooke Sabin

THE DANISH GIRL DE DAVID EBERSHOFF

Le peintre Einar Wegener, connu pour avoir eu recours à une opération pour changer de sexe en 1930, a inspiré cette incroyable histoire. Dans l’adaptation cinématographique, oscarisée en 2016, on aperçoit l’hôtel de ville de Copenhague, le théâtre royal et le quartier de Nyhavn.

SMILLA ET L’AMOUR DE LA NEIGE DE PETER HØEG

Dans ce roman à suspense adapté lui aussi au cinéma, Copenhague fait office de décor sordide d’une mort « accidentelle ». On suit la détective amatrice Smilla Jaspersen dans sa quête de vérité, des toits enneigés de Christianshavn aux paysages glacés du Groenland.

CONTES D’HIVER D’ISAK DINESEN

Plus connue pour « Out of Africa », Isak Dinesen (alias Karen Blixen) a également écrit onze nouvelles pour décrire le Danemark du 19e siècle. Sa maison, devenue un musée, se trouve à environ 20 km au nord de Copenhague.

Ce mini guide a été publié dans le magazine National Geographic Traveler n° 15, daté de juillet-août-septembre 2019.

Lire la suite