Lucerne, la cité historique nichée au pied de la montagne aux dragons

Située en bordure du lac des Quatre-Cantons, Lucerne propose à ses visiteurs des aventures alpines, des promenades pittoresques et une myriade de mets gourmands.vendredi 4 octobre 2019

De Malavika Bhattacharya

Une chose est sûre, Lucerne rassemble tous les clichés d'une escapade romantique en Suisse. Idéalement positionné au pied des Alpes en Suisse alémanique, le lac qui jouxte la ville reflète tel un miroir les cimes enneigées qui l'entourent, notamment les monts Pilate et Titlis sur lesquels s'aventurent de nombreux visiteurs à l'occasion d'une journée d'excursion. La rivière Reuss serpente à travers les façades colorées de la vieille ville où les couples se blottissent dans les cafés sur berge pour déguster des röstis ou savourer un chocolat chaud.

Lucerne est belle… et très accessible. Depuis l'aéroport de Zurich, il vous suffira de prendre place à bord d'un train du système suisse de chemins de fer à l'efficacité digne des plus grands maîtres horlogers pour vous rendre en une heure à Lucerne. Envisagez de prendre le Swiss Travel Pass qui vous permettra de voyager en illimité sur les réseaux de trains, de bus ou de bateaux et vous fera bénéficier de tarifs préférentiels sur les chemins de fer de montagne.

Voici quelques conseils pour un séjour réussi à Lucerne.

 

JOUR 1 : PANORAMA SUR BERGE

10 h : Commencez votre exploration par la vieille ville (Altstadt), où vous pourrez contempler les fresques brillantes qui ornent les façades à travers un dédale de places médiévales et de ruelles pavées. La vieille ville se situe principalement sur la rive nord de la Reuss. Sur la rive sud vous trouverez l'église baroque Saint-François-Xavier du 17e siècle, reconnaissable à ses deux tours surmontées d'un bulbe et à son intérieur décoré de stucatures. Autre attraction phare, le pont de Lucerne ou Kapellbrücke datant du 14e siècle dont les allées bordées de fleurs vous feront traverser la rivière en diagonale jusqu'à la tour d'eau ou Wasserturm, située au milieu du pont, avant de rejoindre la rive nord et son enfilade d'hôtels et de cafés.

Plus en aval sur la rivière se situe le second pont piéton en bois de Lucerne, le Spreuerbrücke, construit en 1408 et surnommé Pont de la Danse des Morts par les 67 panneaux triangulaires intégrés à sa charpente sur lesquels le peintre Kaspar Meglinger a mis en scène des squelettes s'adonnant à des activités quotidiennes. Juste à côté du pont se trouve le Reusswehr, un barrage à aiguilles qui régule le niveau du lac des Quatre-Cantons grâce à l'ajout ou au retrait de plaques de bois appelées aiguilles. En hiver, les stands sur berge proposent à la vente des marrons chauds, l'en-cas idéal pour vous réchauffer.

12 h : Traversez l'un ou l'autre pont pour profiter des plateaux de fromage ou des chocolats chauds servis en terrasse des cafés sur berge où les menus sont griffonnés sur de grandes ardoises noires apportées par le serveur jusqu'à votre table. Avec ses voûtes en pierre, le Rathaus, l'ancien hôtel de ville datant du 17e siècle, est aujourd'hui devenu un restaurant brassant sa propre bière, la Luzerner Rathaus.

15 h : Dissimulées derrière la première ligne d'hôtels qui borde la rivière, les places historiques de Lucerne, leurs fontaines et leurs bâtiments aux fresques somptueuses abritent aujourd'hui toute une gamme de boutiques et de cafés. La plupart des façades qui se dressent sur votre chemin ont été restaurées et mettent en scène les marchands qui y vivaient et y travaillaient autrefois. Chaque année Lucerne organise son carnaval sur Kappellplatz, ou place de la chapelle, où vous pourrez aller et venir entre l'emblématique fontaine Fritschi, les curieuses peintures du restaurant Fritschi installé dans un édifice du 17e siècle et la chapelle Saint-Pierre qui fêtera bientôt son 900e anniversaire.

Poursuivez votre excursion avec l'église gothique de la Hofkirche datant du 17e siècle et le tout proche Lion de Lucerne érigé en l'honneur des Gardes suisses tombés au combat pour le roi Louis XVI pendant la Révolution française. Non loin de là, au Jardin des Glaciers, vous pourrez apercevoir les vestiges naturels de la dernière période glaciaire survenue il y a 20 000 ans : roches polies et marmites glaciaires, moules et feuilles de palmiers fossilisées. De l'autre côté de ce monument se trouve l'Alpineum Museum qui ravira tout particulièrement les plus jeunes avec son diorama plus vrai que nature des sommets alpins. Terminez votre visite du secteur par le Panorama Bourbaki,une gigantesque peinture cylindrique représentant la guerre franco-prussienne.

18 h : Il est l'heure de goûter à la traditionnelle fondue du Zunfthausrestaurant Pfistern, un restaurant établi dans une ancienne maison des corporations datant du 14e siècle, ou d'opter pour des röstis en bord de rivière au restaurant Wirtshaus Taube. Pour la touche finale, arpentez la ville à la recherche de chocolat Suisse ou, pour les bouches salées, de délicieuses spécialités fromagères. Les remarquables créations de Max Chocolatie et d'Heini sont le résultat d'un travail artisanal de grande qualité. Pour les amateurs de fromage, Chäs Barmettler est une échoppe indépendante qui propose une variété de spécialités régionales, notamment le célèbre gruyère suisse.

 

JOUR 2 : À L'ASSAUT DU LAC ET DES MUSÉES

9 h : La gare de Lucerne (Bahnhof) est le point de départ idéal pour une matinée vibrante à la découverte de la scène artistique de la ville en commençant par l'ultra-moderne bâtiment du Palais de la culture et des congrès de Lucerne tout de verre et d'acier conçu. Accueillant régulièrement des concerts et des festivals, ce complexe culturel abrite également le Musée des Arts où les expositions d'art contemporain s'enchaînent et ne se ressemblent pas. À cinq minutes de là vous pourrez arpenter les allées immaculées de la Rosengart Collection où sont exposées plus de 300 œuvres réalisées par les grands maîtres des 19e et 20e siècles parmi lesquels Pablo Picasso, Paul Klee et Pierre-Auguste Renoir.

12 h : Petite séance de repos tout en observant les passants se promener en bordure de lac, où les plus jeunes s'essaient au roller pendant que d'autres, plus âgés peut-être, s'affrontent dans une joyeuse partie de pétanque. Faites une halte au Montana, un hôtel art-déco où vous pourrez déjeuner au très chic restaurant Scala. Les côtes d'agneau accompagnées de poireaux, de pommes et de gnocchis de betterave raviront votre palais autant que les gnocchis de pomme de terre servies avec une crème de céleri et une pointe de raifort, et ce, que vous les dégustiez en plein air sur la terrasse avec vue sur le lac ou dans la verrière chauffée.

13 h : Profitez de la vue incroyable sur les montagnes attenantes depuis le lac en embarquant pour une croisière d'une heure sur le yacht panoramique M.S. Saphir ; le départ s'effectue juste en face de la gare. Avec son toit convertible ouvert les beaux jours, le yacht couvre les principales attractions, audio-guide inclus, et vous assure de ne rien rater du paysage alpin qui s'étale à perte de vue.

15 h : Une fois revenu sur la terre ferme, vous pourrez selon votre envie prendre le bus ou marcher jusqu'au musée suisse des transports qui retrace l'histoire des voies routières, ferroviaires, maritimes et aériennes à travers des simulateurs et des dispositifs multimédias. N'oubliez pas de jeter un œil aux locomotives anciennes. Le complexe du musée comprend également un cinéma et un planétarium mais l'attraction qui enchantera le plus petits (et grands) gourmands est sans aucun doute le voyage à travers la Swiss Chocolate Adventure où un chariot vous emmènera explorer de façon interactive l'histoire et la fabrication du chocolat à travers des décors, des odeurs et des dégustations. Si cette balade vous a creusé l'estomac, vous pourrez vous tourner vers le restaurant Mercato pour un en-cas léger ou faire votre sélection dans les diverses boutiques de la rue avant d'aller pique-niquer dans le ravissant parc aux abords du lac où se dandinent les canards.

18 h : Retournez tranquillement jusqu'à la vieille ville pour dîner et assister à un spectacle au Stadtkeller, un établissement où se côtoient musique live et folklore traditionnel avec yodleurs et joueurs de cor des Alpes. Pour clôturer la soirée, rien de tel qu'un plateau de fromages suisses et sa farandole d'accompagnements : raifort, confiture, noix et figues.

 

JOUR 3 : ASCENSION DES ALPES (EN TRAIN)

10 h : Surplombant Lucerne, le mont Pilate et ses 2 106 m d'altitude est le choix idéal pour une excursion d'une journée. Grimpez à bord d'un train à la gare centrale de Lucerne pour atteindre Alpnachstad où vous pourrez ensuite vous hisser dans un wagon rouge écarlate de la Pilatusbahn qui vous fera gravir la montagne sans le moindre effort via un chemin de fer à crémaillère mis en service en 1889. Cette voie ferrée est la plus abrupte au monde avec des angles atteignant parfois les 48 % pour un dénivelé total de 1 500 m. Opérationnel de mai à novembre, le train permet aux visiteurs d'assister à la transformation progressive du paysage, des prairies à la végétation alpine. En hiver, rendez-vous en bus à Kriens pour prendre le téléphérique qui vous emmènera directement au sommet du mont Pilate.

15 h : Arpentez le chemin du Dragon qui vous emmènera autour de la montagne à travers des tunnels percés de vastes fenêtres naturelles offrant une vue féérique sur les Alpes et la distante Lucerne. Des œuvres du célèbre artiste suisse Hans Erni ornent les murs et racontent en images la mystérieuse légende du dragon.

À l'été, laissez votre part d'aventurier s'exprimer dans le parc d'aventures Pilatus ou sur la piste de luge d'été. Faites une halte gastronomique au luxueux restaurant Queen Victoria de l'hôtel Pilatus-Kulm ou au restaurant libre-service de l'hôtel Bellevue pour profiter de sa terrasse ensoleillée. Pour une dernière vue à couper le souffle sur les Alpes, direction la galerie panoramique reliant les deux hôtels, vous ne le regretterez pas !

 

Malavika Bhattacharya est une journaliste indépendante, elle couvre des thématiques diverses comme le voyage, la gastronomie et la culture.

Ce guide de voyage est une adaptation d'un article paru dans le magazine National Geographic Traveller Inde.

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

Lire la suite