La pandémie de coronavirus perturbe les déplacements de personnes et de voyageurs. Retrouvez l’ensemble de nos articles dédiés sur le coronavirus>>

Les îles Lofoten, royaume du surf en hiver

C’est dans les îles Lofoten, un archipel norvégien reculé, que les aventuriers viennent surfer des vagues spectaculaires et admirer les aurores boréales.

Publication 14 janv. 2021, 16:30 CET, Mise à jour 26 févr. 2021, 12:19 CET
Les surfeuses allemandes Aline Bock et Lena Stoffel bravent les eaux glaciales qui bordent le hameau d’Unstad, dans ...

Les surfeuses allemandes Aline Bock et Lena Stoffel bravent les eaux glaciales qui bordent le hameau d’Unstad, dans l’archipel norvégien des Lofoten.

Photographie de ANDREA FRAZZETTA

Les îles Lofoten font partie des destinations les plus dépaysantes et impressionnantes au monde pour s’adonner au surf en hiver. La puissante houle de l’Arctique bat régulièrement la baie d’Unstad, une petite bourgade à la très grande réputation. Outre le surf, l’archipel regorge d’autres activités. La randonnée, la pêche et l’observation des aurores boréales figurent notamment au programme.

 

SURF SUR LES EAUX GLACIALES

Balloté par les courants arctiques et parsemé de fjords étroits, l’archipel des Lofoten attire les amateurs de sensations fortes, notamment les surfeurs en hiver. Ici, prendre les vagues nécessite une certaine indre kraft, terme norvégien désignant la force intérieure. Ces dix dernières années, d’importants progrès techniques ont été accomplis en matière d’équipement pour surfer dans les eaux froides. Il est désormais possible de passer plus de temps dans des températures qui provoquent normalement des engourdissements. « Nous sommes seules, avec nos planches de surf, dans l’immensité de la nature », confie la surfeuse allemande Aline Bock.

 

PÊCHE ET AURORES BORÉALES

Après une bonne séance de surf, de paddle voire même une randonnée, les aventuriers peuvent se réchauffer en découvrant la culture de la pêche, qui définit ces îles depuis des siècles. Parmi les rorbu, ces cabanes rouges patinées par le temps, sèchent des cabillauds, l’ingrédient principal du ragoût de poisson local. En hiver, la lumière du jour se fait rare au-dessus du cercle arctique. Les opportunités de chasser les tourbillons verts des aurores boréales, notamment autour des villages de Reine et Svolvær, ne manquent pas.

 

LA PRÉSERVATION DE L’ENVIRONNEMENT À L’ESPRIT

Désigné « destination durable » par le Global Sustainable Tourism Council (Conseil mondial du tourisme durable), l’archipel des Lofoten axe ses activités sur la préservation de sa culture et la réduction de l’impact négatif du tourisme. Avec le changement climatique, les glaciers fondent et le niveau de mer s’élève. Un jour, les vagues venant s’échouer sur les îles pourraient devenir trop dangereuses à surfer. La réussite des efforts de conservation, comme le fait de mettre un terme au développement offshore pour l’exploitation des énergies fossiles, pourrait bénéficier à l’environnement et aux habitants.

 

LES ÎLES LOFOTEN EN CHIFFRES

18 : population d’Unstad, le spot de surf le plus connu des îles

5°C : température moyenne de l’eau en février

193 : distance en kilomètres au-dessus du cercle arctique

 

Lola Akinmade Åkerström est une photographe et rédactrice d’origine nigérienne qui vit en Suède. Suivez-la sur Instagram.

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

Lire la suite

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2017 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.