Voyage

Les plus belles aventures méditerranéennes

Ajoutez une dose d'adrénaline à votre prochain voyage en Méditerranée avec nos dix meilleures aventures à essayer tout autour de son littoral, et au-delà.

De National Geographic

1. Prendre part au Tour de France

La première course cycliste longue-distance au monde est réservée aux professionnels - mais rien ne vous empêche de vous mesurer à certaines des meilleures pistes cyclables au monde en suivant le parcours du Tour de France, qui change chaque année et passe par d’étourdissants sommets au charme ensoleillé de la côte méditerranéenne. De nombreuses marques sportives fournissent un soutien logistique aux cyclistes souhaitant suivre l’une ou même toutes les étapes légendaires du Tour, et certains forfaits combinent ces étapes avec un accès spectateur VIP à la vraie course. Les options pour faire son propre Tour de manière indépendante abondent grâce à de charmantes communautés et de chaleureux locaux situés tout au long de la Côte d’Azur.

2. Faire de la planche à voile en Turquie

Les superbes littoraux et les eaux claires de la Turquie attirent chaque année des légions de visiteurs, mais ceux qui viennent en quête de vents fiables ont tendance à descendre jusqu’à un pittoresque ancien village de pêcheurs du nom d’Alacati. Entre mai et octobre, les vents du nord soufflent sans interruption sur la baie aux eaux turquoises de la péninsule de Cesme. C’est à Alacati que la Professional Windsurfers Association organise certains évènements de la World Cup qui parent la ville d’une atmosphère festive, mais la région est sans doute plus adaptée aux débutants et les écoles de surf des environs connaissent un succès fou.

3. Plonger dans le passé classique d’Alexandrie

Peu de plongées peuvent rivaliser avec les trésors engloutis qu’offrent les alentours d’Alexandrie, véritable aperçu des civilisations anciennes, des pharaons jusqu’aux Romains. Des sites comme la cité engloutie de Cléopâtre, dans le port actuel de la ville, permettent aux plongeurs d’évoluer parmi les statues, les amphores, les colonnes et même d’anciens bâtiments. Les épaves que l’on trouve dans la région datent d’époques antérieures à la Seconde guerre mondiale. Si certaines plongées sont « réservées aux experts » et si la visibilité peut parfois être un problème, même les débutants peuvent partir à la découverte de ce petit coin de monde ancien englouti.

4. Skier dans les Abruzzes

Les vacances sous le soleil méditerranéen ne sont pas toujours synonymes de plage, et les sports d’hiver se portent également très bien à deux pas du clapotis des vagues. La région italienne des Abruzzes, avec son long littoral bordant la mer Adriatique, offre de belles possibilités pour les skieurs, une neige étonnamment fiable et de pittoresques villages fourmillant de petits restos de haut vol. Et les visiteurs des Abruzzes partageront des pistes skiables comme celles de Roccaraso ou de Campo Felice avec bien davantage d’Italiens que de touristes, qui vont souvent plus volontiers vers les stations alpines plus connues du nord. Les Abruzzes reflètent en fait un côté plus paisible de l’Italie - un retour en arrière rustique à une époque antérieure que même les prix bien moins élevés semblent confirmer.

5. Faire du kitesurf à Tarifa, en Espagne

Perchée sur le détroit de Gibraltar et port le plus au sud de l’Europe, la ville de Tarifa attire les kitesurfeurs avec sa dizaine de plages bénéficiant des vents mugissant qui s’engouffrent dans le détroit. Grâce à un grand nombre d’écoles, même les débutants peuvent maîtriser les bases de ce sport en relativement peu de temps. Si le vent se calme, on peut fuir l’Europe sur un catamaran rapide et rejoindre Tanger, au Maroc, en moins d’une heure.

6. Randonner dans l’Atlas

Pour les Européens comme pour les Nord-Américains, une randonnée dans les montagnes de l’Atlas promet des paysages grandioses et une aventure culturelle que l’on attendrait davantage d’un trek dans l’Himalaya que d’une randonnée dans les montagnes plus familières du littoral méditerranéen. Les théâtrales montagnes d’Afrique du Nord sont le berceau de la culture berbère, peuple indigène à l’esprit indépendant s’étant réfugié dans les collines à l’époque des invasions arabes. Et c’est aujourd’hui avec leur fameux thé à la menthe que les Berbères accueillent les randonneurs épuisés.

7. Faire de la voile dans les îles grecques

La Méditerranée est un paradis pour les navigateurs, avec autant de possibilités de routes que de mouillages enchanteurs le long de ses côtes ensoleillées et chargées d’histoire. Voguer d’île en île parmi les quelques milliers que compte la Grèce permet aux navigateurs de se créer une croisière sur-mesure, des trésors archéologiques de Delos aux vignobles de Santorin. Des croisières commerciales de toutes tailles, de tous thèmes - des civilisations anciennes à la plongée - et de toutes durées sont disponibles pour ceux qui préfèrent confier le gouvernail à d’autres.

8. Pagayer en Croatie

Des ports anciens et charmants ponctuent le superbe littoral croate, qui n’a rien à envier aux autres littoraux méditerranéen. Mais il existe une région plus sauvage au sein du parc national de Kornati, où les campeurs plantent leur tente sur des îles fréquentées par les bergers depuis 2000 ans. Explorer en kayak les côtes de Croatie, sur des eaux d’un bleu inimaginable, c’est se perdre dans un superbe labyrinthe de plus de 1200 îles. Environ 70 d’entre elles sont habitées, et comme pour les communautés de Croatie continentale, leur culture reflète la fascinante situation géographique du pays, entre Balkans et Europe centrale.

9. Se mouiller en Slovénie

La Soca est une splendide rivière aux eaux vert émeraude qui jaillit au cœur des majestueuses Alpes juliennes slovènes et passe par leur point culminant, le Triglav, avant de se déverser dans la mer Adriatique via la frontière italienne. Les amateurs de rafting et de canoë s’en donneront à cœur joie sur la Soca, mais la vallée par où elle passe donne également accès à des gorges comme celles de Sušec, Fratarca, ou Mlinarica, où le canyoning est roi. Ces canyons irrigués et sauvages invitent les plus équipés à sauter, nager et glisser au cœur de paysages idylliques de montagnes, chutes d’eaux et piscines naturelles.

10. Faire de l’escalade en Corse

La Corse est connue pour être une « montagne dans la mer », et les paysages de cette île française au fort esprit d’indépendance ne démentent pas cette appellation. La Corse est propice à l’escalade, le long du célèbre sentier de la GR20, voire à l’escalade sur glace, le tout à une demi-heure à peine des eaux chaudes qui bordent son littoral. Dans les faits, les amateurs de sensations fortes viennent régulièrement tester leur bravoure en solo sur des falaises où toute chute se termine dans les profondeurs salées de la mer. Plus de 50 sommets corses culminent à plus de 2 000 mètres d’altitude. Leur beauté sauvage ainsi que la grande diversité des ascensions possibles dans un espace aussi restreint font de l’île une sorte de secret bien gardé pour les alpinistes ; du moins jusqu’à présent.