La pandémie de coronavirus perturbe les déplacements de personnes et de voyageurs. Retrouvez l’ensemble de nos articles dédiés sur le coronavirus>>

Tohoku : le jardin secret du Japon

Paysages oniriques et préservés, plages désertes et jardins en fleurs, lacs d’un bleu éclatant… si vous êtes à la recherche du parfait alliage entre une nature florissante et de vibrantes traditions ancestrales, Tohoku est la destination idéale.

De NATIONAL GEOGRAPHIC & TOHOKU TOURISM
Publication 1 févr. 2021 à 09:56 CET, Mise à jour 8 févr. 2021 à 09:50 CET
Le parc Hirosaki parsemés de cerisiers, est l'un des paysages emblématiques de la préfecture d'Aomori.

Le parc Hirosaki parsemés de cerisiers, est l'un des paysages emblématiques de la préfecture d'Aomori.

Photographie de HIROSAKI CITY

Le Japon est une des destinations les plus attirantes au monde, et pour cause : une tradition ancestrale aussi respectée que réinventée au fil des siècles, le rythme trépidant de Tokyo, la poésie des cerisiers en fleurs au printemps… Depuis longtemps déjà, de multiples raisons poussent les touristes du monde entier à découvrir ce pays fascinant, un temps visité seulement par les initiés. Le tourisme est en plein essor dans cet État insulaire : au cours des dix dernières années, le nombre de touristes étrangers a quadruplé pour atteindre – avant la pandémie de COVID-19 – environ 32 millions de visiteurs annuels.

Une région, cependant, semble avoir été épargnée par ces nouvelles vagues de visiteurs. La région de Tohoku, située au nord de l'île principale de Honshu, s’étend sur environ 67 000 km² - une superficie à peu près équivalente à celle de la région Auvergne-Rhône-Alpes - et est composée de six des quarante-sept préfectures du pays : Aomori, Iwate, Miyagi, Akita, Yamagata et Fukushima.

Ces dernières années, le tourisme n’a pas été la priorité de la région : après l'un des tremblements de terre les plus violents de l'histoire du Japon et le tsunami qui s’ensuivit en 2011, de grandes parties de la région ont été détruites. Depuis, des investissements massifs ont été faits, un nouveau parc national a été ouvert et une nouvelle autoroute a été construite pour rendre la longue côte qui borde la région de Tohoku plus accessible.

Le train de nuit de luxe Shikishima relie également la région à Tokyo depuis 2017. Confortablement assis, vous pourrez voir défiler les sublimes paysages de la région qui couvre 18 % du Japon. Juste avant l’ouverture des Jeux Olympiques de Tokyo, finalement reportés d’un an à cause de la pandémie COVID-19, Tohoku est sorti des décombres - tel le phénix, emblème de la région. 

Vous l’aurez compris, Tohoku est sans doute le secret le mieux gardé du tourisme japonais, et il ne tient qu’à vous de le découvrir.

Ce qui séduit d’abord lorsque l’on se rend dans cette sublime région ? La place laissée à la nature. Des plages de rêve, des sources chaudes dans des décors naturels uniques, des volcans majestueux, ou encore des lacs de cratère comme Okama et Goshikinuma , que vous pouvez parcourir à pied, composent cet époustouflant paysage. Les attractions touristiques les plus populaires sont sans doute les 260 îles de la baie de Matsushima et le parc national de Michinoku Coastal Trail, ouvert en 2019, qui offre aux amateurs de randonnée un itinéraire de trekking de 1 000 kilomètres le long de la côte Pacifique.

Les amateurs de culture ne seront pas en reste à Tohoku : dans les villes, des jardins à l'architecture traditionnelle invitent au calme et à l’introspection, et vous pourrez être témoins de l'héritage des samouraïs ou suivre une formation auprès de moines.

La mondialisation n’a pas encore laissé sa marque sur la région de Tohoku : nombre d'entreprises qui s’y trouvent sont des entreprises familiales. Qu'il s'agisse d'hôtels ryokan traditionnels, de producteurs de saké, de pêcheurs ou d’agriculteurs, leurs valeurs et leur savoir-faire se transmettent de génération en génération. En ce sens se rendre à Tohoku contribue à faire vivre ces traditions séculaires.

Le fait que la région n’ait jusqu'à présent pas été connue par beaucoup de voyageurs présente également l'avantage de pouvoir avoir des plages de rêve pour soi – idéal quand la distanciation sociale est toujours de mise. Cela vaut également pour la préfecture voisine de Niigata, parfaite alternative à la très populaire ville de Kyoto : au milieu des rizières, des montagnes et près de l'océan, l’appel de la nature prendra le dessus.

Deux geishas se promènent dans le quartier Furumachi à Niigata, l'un des trois célèbres quartiers de geishas du pays.

Photographie de Niigata City

Niigata, chef-lieu éponyme et ville la plus peuplée de la préfecture de Niigata, abrite en son sein l'un des trois célèbres quartiers de geishas du pays, plus épargné par le tourisme que les deux autres quartiers de geishas de Tokyo et Kyoto. 

Par ailleurs, quiconque souhaite assister à une représentation de théâtre nô traditionnel, une forme d'art millénaire, pourra prendre le ferry pour l'île de Sado. Située à une heure du port de Niigata, l’île a longtemps été occupée par des aristocrates et des artistes en exil. À l’heure actuelle, un tiers des théâtres nô du pays se trouvent à Sado. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles l’héritage culturel y a été si bien préservé. Quand les températures se font clémentes, des représentations sont organisées sur les anciennes scènes de théâtre en plein air. Elles sont souvent gratuites ou proposées à des prix très bas. Si vous souhaitez découvrir ces arts traditionnels dans un cadre authentique, il n'y a guère au Japon de meilleur endroit que Niigata.

La résurrection de Tohoku doit être célébrée avec l'ouverture des Jeux Olympiques en 2021. La flamme olympique démarrera sa course dans la région et traversera certains des plus beaux villages japonais. La flamme brûle déjà dans le cœur de ses habitants et devrait continuer de brûler après les jeux comme « un phare d'espoir pour le monde et la lumière au bout du tunnel (sanitaire) » à Tohoku .

 

Tohoku est l'une des meilleures destinations de voyage sélectionnées par l'équipe éditoriale de National Geographic. 

VOUS AIMEREZ AUSSI...

Lire la suite

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2017 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.