À quoi servent les taches et les rayures chez les animaux ?

Rayures. Taches. Symétries. Tourbillons. Dans le monde animal, les motifs aident ceux qui les arborent à attirer leurs congénères ou à repousser les prédateurs, à se fondre dans le décor ou à se démarquer.

De Joel Sartore
Publication 4 nov. 2021, 17:24 CET
departmernts-2112-pattern-chameleon

Gros plan sur une queue de caméléon casqué, que l'animal enroule en une spirale serrée lorsqu'il est surpris.

Photographie de Photographed in LINCOLN, NEBRASKA

Tantôt audacieux, tantôt subtils. Pour se montrer ou se camoufler. Les motifs qu'arborent les animaux les définissent. Que serait un tigre sans ses rayures ou un léopard sans ses taches ?

Pour ce qui est des couleurs, les oiseaux sont hors-concours. Le Tangara de paradis, le Touraco de Pauline, le Sénégali vert, et bien sûr l'ara : toutes les couleurs se mêlent en un gracieux abandon, rouges, verts et bleus se juxtaposent avec vibrance.

Les poissons-anges brillent comme des néons sous l'eau. Les caméléons peuvent changer de teinte. Les grenouilles venimeuses osent se parer de bleus et de jaunes outranciers, sans doute pour décourager les prédateurs.

Un ensemble de taches très identifiables couvre le cou d'une girafe Masai au zoo de Houston, au Texas.

Photographie de Joel Sartore, National Geographic Photo Ark

Ces animaux sont un peu les m'as-tu-vu du règne animal.

La couleur n'est en effet pas une obligation. Le noir, le blanc et le gris peuvent eux aussi offrir une grande variété de motifs. 

Le krait malais, très venimeux, ondule en noir et blanc. Le corps blanc comme neige du cygne à cou noir est surmonté d'une tête noir charbon. Le poisson-couteau ocellé semble paré de hublots noirs et blancs sur ses flancs argentés. Alors que certains oiseaux s'affichent en couleur, le perroquet Timneh et le cacatoès noir à queue blanche s'en tiennent à un gris froid.

D'autres motifs servent à se fondre dans le décor et à rester invisibles. Les marbrures des roussettes reflètent des motifs changeants entre l'obscurité et la lumière dans les fonds océaniques. Les Ameca splendens scintillent comme la lumière du soleil sur l'eau.

Les carapaces des tortues des bois arborent d'élégantes mosaïques, reprenant les tons terreux de la litière de feuilles où elles se précipitent. Les souris rayées se confondent elles aussi avec leur environnement, les écailles d'une couleuvre verte et jaune avec les teintes de la forêt tropicale qu'elle traverse - tous présentent des motifs imitant l'environnement dans lequel ils vivent.

Nous interprétons certains de ces motifs comme volontaires, mais d'autres semblent être des formes et des couleurs arbitraires, l'art de la nature.

Cette grenouille venimeuse Oophaga sylvatica est l'une des plus dangereuse du règne animal.

Photographie de Joel Sartore, National Geographic Photo Ark

La National Geographic Society est engagée à illuminer et protéger les merveilles naturelles de notre monde. En savoir plus sur le soutien de la Society aux explorateurs National Geographic.

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

Lire la suite

Vous aimerez aussi

Animaux
Comment les porcs-épics font-ils pour s'accoupler sans se piquer ?
Animaux
La peau de cette grenouille de verre est si transparente que l'on peut voir ses organes
Animaux
Il faut sauver le tapir du Brésil
Animaux
Pour le roi des oiseaux, la reproduction est avant tout une question de style
Animaux
Cet octopode est prêt à tous les sacrifices pour se reproduire

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2017 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.