Animaux

Ces animaux passent (presque) toute leur vie avec leur mère

Chez certaines espèces animales, comme les orques et les orangs-outans, quitter le cocon familial est bien difficile.

De Liz Langley

Nous avons tous entendu parler de ces Tanguys, jeunes d'une vingtaine d'années qui retournent vivre chez leurs parents après l'université. Mais ce phénomène existe-t-il chez les animaux sauvages ?

Il est plutôt rare que des animaux retournent vivre dans leur famille. Toutefois, chez certaines espèces, les jeunes restent longtemps, voire toute leur vie, avec leur mère.

L'orang-outan par exemple est une espèce qui prend son temps pour tout, y compris lorsqu'il s'agit de quitter le cocon familial.

Ces grands singes donnent naissance à un petit tous les 7 à 8 ans. Ce dernier reste ensuite avec sa mère jusqu'à l'âge de 6 ans, ou lorsqu'un nouveau petit est en route, a expliqué Helen Morrough-Bernard, primatologue à l'Université d'Exeter au Royaume-Uni.

Les jeunes peuvent encore rester avec leur mères pendant 3 ans après la naissance de leur petit frère ou sœur, mais certains d'entre eux sont chassés par leur mère après 6 mois.

Lorsqu'un petit naît, son frère ou sa sœur plus âgé(e) ira « découvrir le monde seul(e) et ne rentrera peut-être pas à la maison le soir », a déclaré Helen Morrough-Bernard.

« C'est un peu comme les adolescents qui vont à l'université et rentrent chez leurs parents pour les vacances. Ils ne sont pas vraiment indépendants mais essayent de le devenir ».

 

LES ÉLÉPHANTS D'AFRIQUE

Dans le monde des éléphants d'Afrique, les femelles ont une place très importante. La femelle la plus âgée et la plus imposante est généralement la matriarche du groupe et les femelles restent toute leur vie dans leur troupeau natal.

Quant aux mâles, ils quittent le groupe entre l'âge de 9 et 18 ans. L'espérance de vie d'un éléphant est d'environ 56 ans ; par conséquent, un mâle peut passer près d'un tiers de sa vie avec sa famille.

 

LES LIONS

Comme chez les éléphants, les lionnes « restent généralement toute leur vie dans le clan familial. Ce sont les mâles qui sont chassés et qui essayent ensuite de prendre la tête d'un autre clan », a indiqué Ed Spevak, conservateur des invertébrés au zoo de Saint-Louis, qui a également étudié les animaux africains.

Une fois chassés, les mâles intègrent d'autres groupes. Environ 1/3 des femelles quittent leur clan pour un autre.

Ed Spevak précise qu'en général, « des sœurs ou des filles et leurs mères peuvent rester ensemble toute leur vie ».

 

LES ORQUES

Les orques vivent en famille, dans des groupes très soudés et dirigés par des femelles. Les orques femelles ne quittent jamais leur groupe, tandis que les mâles le quittent uniquement pour se reproduire et le rejoignent par la suite.

L'espérance de vie des orques femelles peut atteindre 90 ans, bien au-delà de l'âge de reproduction. Vivre aussi longtemps pourrait s'expliquer par son impact sur la survie de la progéniture masculine des femelles. En effet, d'après la revue New Scientist, les orques femelles aident leurs fils à trouver de la nourriture et les protègent des autres orques.

Une étude publiée en 2012 a révélé que les orques mâles de plus de 30 ans avait 3 fois plus de chances de mourir dans l'année qui suit le décès de leur mère si celle-ci était encore en âge de se reproduire. Si cette dernière était âgée de plus de 30 ans, le risque est 14 fois plus élevé. Par contre, le décès de la mère a moins d'influence sur la survie de ses filles.

 

LES TAMARINS 

Chez ces petits primates d'Amérique du sud, plusieurs espèces vivent en petits groupes familiaux. Don Moore, directeur du Oregon Zoo de Portland, aux États-Unis, explique qu'au sein de ces groupes, se trouvent des « adolescents » mâles ou femelles, qui restent avec la famille pour garder leurs petits frères et/ou petites sœurs.

Don Moore explique que cela permet aux jeunes tamarins d'apprendre à élever correctement leurs propres petits. Les jeunes adultes et les adultes quittent ensuite leur groupe pour un autre afin de se reproduire.

Lire la suite