Des randonneurs tombent nez à nez avec un puma

Alors qu'ils se rendaient à leur camp pour la nuit, ces deux randonneurs ont eu la surprise de rencontrer un puma. Ces animaux ont l'habitude de prendre leur proie en embuscade, ce qui appelle à la plus grande prudence.

De Rédaction National Geographic
Publication 6 sept. 2022, 10:00 CEST

Puissant prédateur qui parcourt les Amériques, où il est également connu sous le nom de cougar ou lion des montagnes, le puma est un grand félin aux multiples noms. Il est également présent dans de nombreux habitats, des marais de Floride aux forêts canadiennes.

Les pumas aiment s'attaquer aux cerfs, mais ils se nourrissent aussi d'animaux plus petits comme les coyotes, les porcs-épics et les ratons laveurs. Ils chassent généralement la nuit ou aux heures sombres, à l'aube ou au crépuscule. Ces félins sont furtifs et puissants, traquant leurs proies jusqu'à ce qu'ils aient l'occasion de bondir, puis de les mordre mortellement au niveau de la nuque. Ils peuvent cacher de grosses carcasses et s'en nourrir pendant plusieurs jours.

Les pumas parcouraient autrefois la quasi-totalité des États-Unis. Ils étaient prisés par les chasseurs et détestés par les agriculteurs et les éleveurs qui subissaient des pertes de bétail importantes. Par la suite, à l'aube du 20e siècle, les pumas ont été éliminés de la quasi-totalité de leur aire de répartition dans le Midwest et l'Est des États-Unis - bien que la panthère de Floride, une espèce menacée, ait survécu.

Peut-être alerté par le déclic de l’obturateur, un puma fixe un piège photographique. Un réseau de dispositifs similaires a révélé que les populations de pumas et de trois autres espèces de félins sauvages sont reparties à la hausse dans la péninsule d’Osa depuis la fin des années 1990. Mais les jaguars y restent rares.

PHOTOGRAPHIE DE Charlie Hamilton James

Aujourd'hui, les populations de cerfs de Virginie se sont reconstituées sur une grande partie de l'ancienne aire de répartition du puma et quelques animaux ont été observés dans des États comme le Missouri et l'Arkansas. Certains biologistes pensent que ces grands félins pourraient finir par recoloniser une grande partie de leur aire de répartition du Midwest et de l'Est, si l'Homme leur permet de le faire. Dans la plupart des États de l'ouest des États-Unis et des provinces canadiennes, les populations sont considérées comme suffisamment stables pour permettre une chasse sportive contrôlée.

Les pumas ont besoin de beaucoup d'espace - seuls quelques individus peuvent survivre dans une zone de 75 kilomètres carrés. Ce sont des animaux solitaires et timides, rarement observés par les humains. S'il leur arrive d'attaquer des personnes, généralement des enfants ou des adultes solitaires - comme les deux randonneurs de la vidéo ci-dessus, les statistiques montrent qu'en moyenne, on ne dénombre que quatre attaques et un décès par an aux États-Unis et au Canada.

Lire la suite

Vous aimerez aussi

Animaux
Le requin-tigre, un vorace aux dimensions hors norme
Animaux
Des loutres géantes affrontent un caïman
Animaux
De courageux babouins affrontent un crocodile
Animaux
Chez les crocodiles marins, le combat sans pitié pour devenir le mâle alpha
Animaux
Un élan défend son petit face à des loups affamés

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2021 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.