Animaux

Pour s’accoupler, ce crabe regarde d’abord la taille des pinces

Comment la femelle crabe violoniste choisit-elle son partenaire ? À la qualité de son logis, à sa façon de se déplacer et, surtout, à la taille de sa pince.

De Patricia Edmonds

La femelle possède deux petites pinces symétriques ; le mâle en a une normale et une surdimensionnée. « La plus grande sert dans la première phase de séduction », explique Zachary Darnell, biologiste marin à l’université d’État Nicholls, en Louisiane. Après avoir passé en revue plusieurs prétendants et la garçonnière que chacun d’eux a creusée dans le sable, une femelle « choisira un mâle dont la pince lui plaît », poursuit-il. « Peut-être un mâle ayant une grande pince par rapport à sa carrure et effectuant des signes plus hauts que les autres » : s’il peut porter et agiter un appendice faisant la moitié de son corps, ce doit être un géniteur en bonne forme physique.

Après l’accouplement dans la garçonnière, la femelle reste sur place pendant que ses oeufs se développent. Le mâle, lui, reprend ses gesticulations et rentre souvent à la maison avec d’autres partenaires. Sa pince est plus qu’un atout de séduction, comme l’a constaté Zachary Darnell. C’est un thermorégulateur, qui semble dissiper la chaleur de l’air ambiant et abaisser la température corporelle du crustacé. Une grande pince est aussi la meilleure arme d’un mâle : il s’en sert pour combattre ses rivaux et éloigner les intrus de son terrier. Après quelques semaines, les femelles fécondées se dirigeront vers le bord de l’eau, où leurs oeufs écloront.

Lire la suite