Qui étaient les six reines d'Henri VIII ?

Divorces, décès, exécutions… À la cour d'Angleterre, les six épouses du roi Henri VIII eurent des vies et des destins pour le moins tumultueux.

De Editors of National Geographic
Publication 19 août 2022, 17:48 CEST
Opener 2

Dans cette illustration, le roi Henri VIII d'Angleterre est entouré de ses six épouses : Anne de Clèves, Jeanne Seymour, Catherine Parr, Catherine Howard, Anne Boleyn et Catherine d'Aragon.

PHOTOGRAPHIE DE Stefano Bianchetti, Bridgeman Images

Les auteur.ices Toby Marlow et Lucy Moss se sont inspirés de la vie et des amours du roi Henri VIII pour leur comédie musicale à succès : intitulée SIX, cette dernière raconte l’histoire du point de vue de ses épouses. Chaque reine a droit à son moment sous les projecteurs pour expliquer au spectateur son destin de « Divorcée. Décapitée. Morte. Divorcée. Décapitée. Survivante. »

 

DIVORCÉE : CATHERINE D’ARAGON

Henri VIII, personnage plus grand que nature, régna sur l’Angleterre pendant trente-six ans (1509-1547). En autres réalisations politiques, il fit la guerre à la France et à l’Écosse, se sépara de l’Église catholique et ouvrit la voie à la constitution de l’Angleterre. Cependant, à l’origine, le jeune prince Henri n’était pas destiné à devenir roi. C’est à la mort de son frère aîné, Arthur, âgé de 15 ans, qu’Henri devint l’héritier du trône.

Henri épousa sa première femme, la fille du roi d'Espagne Ferdinand II et la veuve du frère aîné d'Henri, en 1509. Elle donna naissance à la future reine Marie Ire en 1516, mais ne produisit pas l'héritier mâle espéré par son époux.

Après le décès d’Arthur, Henri hérita non seulement du trône, mais aussi de la fiancée de son frère, Catherine d’Aragon. Après leur mariage, les deux eurent un fils, qui perdit tragiquement la vie deux mois plus tard ; leur fille, Marie, naquit en 1516. Cependant, en 1526, le mariage n’ayant pas produit l’héritier mâle dont Henri avait besoin pour assurer sa succession, le roi commença à chercher une nouvelle épouse, même si l’Église catholique ne l’autorisait pas à divorcer de Catherine.

Finalement, le roi trouva une solution à son problème : estimant être un monarque choisi par Dieu, et que c’était donc lui, et non le pape, qui avait l’autorité ultime sur son royaume, il s’accorda sa propre annulation de mariage. Cette décision conduisit à la rupture de l’Angleterre avec l’Église catholique, et à la création de l’Église anglicane.

Après leur annulation, Catherine reçut le titre de « duchesse douairière de Galles » et passa le restant de ses jours au château de Kimbolton, où elle succomba à un cancer en 1536, à l’âge de 50 ans.

Marie, quant à elle, devint reine d’Angleterre et d’Irlande de 1553 à 1558, période durant laquelle elle se battit pour annuler la Réforme anglaise, lancée sous le règne de son père.

 

DÉCAPITÉE : ANNE BOLEYN

Le mariage d'Henri avec Anne Boleyn engendra la rupture tumultueuse de l'Angleterre avec le pape et Rome. Elle donna naissance à Elisabeth Ire en 1533. N'ayant pas pu donner naissance à un fils, Henri la fit exécuter en 1536.

PHOTOGRAPHIE DE Musée Condé, Chantilly, France, Bridgeman Images

Alors qu’il était encore marié à Catherine, Henri commença à courtiser une beauté de la cour, Anne Boleyn, qu’il était déterminé à épouser. Dame d’honneur de Catherine, Anne était raffinée, charmante et sûre d’elle. Elle aurait été l’épouse que le roi aima le plus. Pendant que conseillers travaillaient sur « la grande affaire du roi » qu’était le divorce, le couple dut attendre sept ans avant de se marier, bien que leur relation fut ouvertement affichée à la cour. Il lui écrivit des lettres d’amour, que nous avons encore aujourd’hui. « J’espère vous revoir bientôt, ce qui sera pour moi un plus grand réconfort que tous les bijoux précieux du monde », écrivit-il.

Anne était enceinte de six mois lorsqu’ils se marièrent enfin en juin 1533, et trois mois plus tard, elle donna naissance à Elisabeth Ire. Plus tard, elle eut deux enfants mort-nés et subit une fausse couche en 1536 ; le fœtus semblait être un garçon. Henri n’avait toujours pas d’héritier.

Au fil du temps, Henri se lassa d’Anne, et son regard se porta sur une nouvelle femme : Jeanne Seymour. Pour mettre fin au mariage, Henri dut trouver une issue. Il la trouva en accusant Anne de haute trahison. Pour les crimes d’adultère, d’inceste et de complot visant à assassiner le roi, Anne fut arrêtée et emprisonnée dans la Tour de Londres. Elle passa en jugement, nia toutes les accusations, mais fut reconnue coupable. Anne fut décapitée le 17 mai 1536 à la Tour, puis enterrée dans une tombe non marquée sous l’église paroissiale de Londres.

(À lire : Anne Boleyn et Henri VIII : les liaisons dangereuses.)

 

MORTE : JEANNE SEYMOUR

Henri demanda Jeanne Seymour en mariage le lendemain de l'exécution d'Anne Boleyn, et ils se marièrent un mois plus tard. Elle donna naissance à un fils, le futur Édouard VI, en 1537, mais mourut douze jours après l'accouchement.

Toujours marié à Anne, Henri visita la maison des Seymour. C’est à cette occasion qu’il aurait posé les yeux sur Jeanne, qui était la dame d’honneur de Catherine d’Aragon et d’Anne Boleyn. Tout comme avec Anne, Henri commença à courtiser Jeanne alors qu’il était encore marié.

Belle et réservée, elle marqua un contraste frappant avec ses deux premières épouses. Très vite, les rumeurs de son attirance pour elle se répandirent. Il la demanda en mariage le lendemain de l’exécution d’Anne Boleyn, et ils se marièrent un mois plus tard. Elle donna naissance à un fils, le futur Édouard VI, en 1537, mais mourut douze jours après l’accouchement. Elle est la seule épouse d’Henri VIII à être enterrée à ses côtés, dans la chapelle Saint-Georges du château de Windsor.

 

DIVORCÉE : ANNE DE CLÈVES

Les ministres d’Henri cherchèrent avec difficulté une nouvelle épouse pour le roi, dont la réputation maritale était exécrable. Anne de Clèves, la fille d’un duc allemand, entra dans leur ligne de mire pour des raisons diplomatiques : le mariage allierait l’Angleterre à un duché protestant, solidifiant ainsi la réforme religieuse de l’Angleterre.

Avant d’accepter de l’épouser, Henri souhaitait savoir à quoi elle ressemblait. Ainsi, sur les conseils de Thomas Cromwell, il envoya son peintre de cour préféré, Hans Holbein le Jeune, dans le duché allemand, et il approuva sur la base du portrait.

Henri ne rencontra pas Anne, la fille d'un duc allemand, avant leur mariage en 1540. Le mariage, arrangé pour des raisons diplomatiques, fut annulé par consentement mutuel après six mois.

PHOTOGRAPHIE DE Louvre, Paris, France, Bridgeman Images

Cependant, à l’arrivée d’Anne, il fut très déçu de constater qu’elle n’était pas aussi belle qu’on le disait. À cette époque de sa vie, le roi était disgracieux, obèse, souffrait de douleurs chroniques et avait un tempérament imprévisible. Ils se marièrent malgré tout au palais de Greenwich le 6 janvier 1540, mais il ne tarda pas à vouloir sortir de cette union. Le mariage fut annulé six mois plus tard, au motif qu’il n’avait pas été consommé. Elle reçut le château d’Hever, l’ancienne résidence d’Anne Boleyn, et le titre de « Sœur aimée du Roi ».

Thomas Cromwell n’eut pas eu la même chance : Henri le fit exécuter pour son erreur de calcul.

 

DÉCAPITÉE : CATHERINE HOWARD

Henri avait 49 ans, et Catherine 19 ou 20 ans quand ils se marièrent en 1540, trois semaines après sa séparation avec Anne. Accusée de relations hors-mariage, Catherine fut exécutée en 1542.

Henri avait 49 ans, et Catherine 19 ou 20 ans, lorsqu’il la repéra parmi les dames d’honneur de sa précédente épouse, Anne de Clèves. Vive et pleine d’énergie, la jeune Catherine n’eut pas le choix dans l’affaire. Le couple se maria en 1540, trois semaines après la séparation du roi avec Anne, et elle devint sa femme-trophée.

Sans doute rebutée par son mari beaucoup plus âgé (qui souffrait de divers maux tels que des ulcères aux jambes), elle tomba amoureuse de Thomas Culpeper, l’un des jeunes conseillers d’Henri. L’archevêque de Canterbury, Thomas Cranmer, eut vent de cette liaison. Il déconça Catherine à Henri, en mentionnant également les relations qui avaient eu lieu avec d’autres hommes avant leur mariage. Elle fut accusée de dépravation avant son mariage, de dissimulation de ses indiscrétions ainsi que d’adultère : des actes de trahison. Elle fut exécutée le 13 février 1542.

 

SURVIVANTE : CATHERINE PARR

Deux fois mariée et deux fois veuve, Catherine offrit du réconfort à Henri dans sa vieillesse suite à leur mariage en 1543. Elle lui survécut et se maria une quatrième fois.

Deux fois mariée et deux fois veuve, Catherine fut d’abord réticente à l’idée d’épouser Henri. Qui pourrait lui en vouloir ? Elle connaissait les destins de ses précédentes épouses, mais elle savait aussi que rejeter le roi pourrait avoir des conséquences dramatiques. Elle avait attiré son attention lorsqu’elle était membre de la maison de la princesse Marie, la fille du roi. Ils se marièrent en 1543 et, selon tous les témoignages, fut une épouse aimante et pieuse qui réconforta Henri dans sa vieillesse. Elle aida le roi à se réconcilier avec ses deux filles, Marie et Elisabeth, et veilla à ce qu’elles soient éduquées, et que leur légitimité à la succession soit rétablie. Elle survécut au roi et se maria une quatrième fois.

Des extraits de ce travail ont déjà été publiés dans Atlas of the British Empire. Text Copyright © 2015 National Geographic City. Compilation Copyright © 2020 National Geographic Partners, LLC.

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

Lire la suite

Vous aimerez aussi

Histoire
Qui était Élisabeth Ire, dernière représentante de la dynastie Tudor ?
Histoire
Anne Boleyn et Henri VIII : les liaisons dangereuses
Histoire
Les chevaliers, super-héros du Moyen Âge
Histoire
Les trésors de cette tombe vieille de 3 500 ans révèlent l'origine de l'âge d'or de la Grèce antique
Histoire
Qui a écrit les manuscrits de la mer Morte ?

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2021 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.