National Geographic

Pourquoi nous avons envoyé trois Youtubers en expédition en Islande

Nous avons proposé à trois Youtubers de rejoindre l'explorateur polaire National Geographic Vincent Colliard en Islande, sur l'un des plus grands glaciers du monde. Et ils nous ont suivis... Vendredi, 24 mai

De Romy Roynard, rédactrice en chef Web

Au début du mois de mai, nous avons publié sur la chaîne YouTube National Geographic France une vidéo retraçant une singulière expédition.

Si depuis 130 ans, nous finançons la science et l'exploration pour permettre à nos lecteurs et nos téléspectateurs de découvrir le monde, pour qu'ils puissent mieux le comprendre et le protéger, il est pour nous inhabituel d'entraîner dans notre sillage des aventuriers non-chevronnés.

Les projets financés par la National Geographic Society, le pan philanthropique de notre organisation, le sont à la condition que les travaux de recherche soient menés sur le terrain. Pour mieux comprendre le réel, après tout, quoi de mieux que de s'y confronter ? Pour repousser les frontières du monde connu, nous faisons le choix de placer notre confiance en des exploratrices et explorateurs passionnés. Cette confiance et cette curiosité nous ont permis de financer - en tout ou pour partie - la redécouverte du site du Machu Picchu en 1911, la découverte de l'épave du Titanic en 1985 ou plus récemment une première localisation du tombeau d'Alexandre le Grand.

Plus que jamais aujourd'hui, nous avons besoin d'appréhender les mécanismes de notre monde, d'apporter de nouveaux éclairages sur le passé et de préparer l'avenir, notamment écologique. Toutefois la mission que nous nous sommes donnée de financer ces travaux pour pouvoir partager avec vous leurs conclusions n'est que peu connue du grand public.

C'est pourquoi nous avons fait le choix de faire appel à trois Youtubers scientifiques, Dr Nozman, Charlie Danger et MamyTwink. Nous leur avons proposé de rejoindre l'explorateur polaire National Geographic Vincent Colliard en Islande, sur l'un des plus grands glaciers du monde : le Vatnajökull.

Vincent Colliard étudie aux côtés de l'explorateur polaire norvégien Børge Ousland le recul des vingt plus grands glaciers de la planète dans le cadre de leur projet Ice Legacy, co-financé par la National Geographic Society. Les résultats préliminaires de leur étude de terrain nous permettent déjà de constater que les 1 ou 2°C supplémentaires, que d'aucuns peuvent juger très appréciables, transforment tout simplement la glace en eau dans les régions polaires.

D'une superficie de 8 300 km, soit l’équivalent de 95 % de la superficie de la Corse, le Vatnajökull est l’exemple même de l’effet de recul que subissent les grands glaciers de la planète en réaction au réchauffement climatique. Là où se dressaient autrefois des glaciers, des lacs se sont formés, changeant durablement le paysage polaire et condamnant la faune endémique à l'état permanent de survie.

Parce que l'enjeu est immense, nous avions à cœur de diffuser le récit de cette aventure hors-norme au plus grand nombre, y compris - et surtout - à des publics qui ne nous connaissaient pas encore. Dr Nozman, Mamytwink et Charlie Danger ont mis leur influence au service de la mission National Geographic et nous ont permis de révéler la diversité et la complexité de notre monde à plusieurs centaines de milliers de personnes.

De quoi inspirer une nouvelle génération d'explorateurs, de leur donner envie de partir découvrir le monde et - qui sait ? - de devenir à leur tour des scientifiques ou des explorateurs National Geographic. 

 

La réalisation de cette vidéo a été confiée à Ludoc (Mixicom / Webedia) - ©2019, National Geographic France, tous droits réservés.

À lire : Comment devenir un explorateur National Geographic ?

Lire la suite