Au Kenya, les tablettes ont révolutionné l'enseignement

Au Kenya, les tablettes BRCK offrent de nouvelles opportunités d'apprentissage pour les femmes et les enfants de la tribu Samburu.

De Alexandra E. Petri
Photographie De Ciril Jazbec

Dans une zone isolée de la réserve de Samburu située à quelques heures de voiture au nord de Nairobi, la capitale kényane, se trouve l'école primaire de Kiltamany. Très sommairement aménagée, on y trouve quelques tables en bois et un bout de tableau résistant pour servir l'enseignement des centaines d'étudiants des villages environnants. Grâce au dynamisme de start-ups kényanes en plein essor, l'école primaire de Kiltamany est devenue l'exemple même de la classe connectée.

Conçues par la société informatique nairobienne BRCK, les tablettes Kio permettent aux petits garçons et aux petites filles Samburu d'apprendre à lire et à compter. Au-delà des objectifs d'éducation, cette démarche renforce l'idée que la connaissance est un véritable moteur pour la construction de leur avenir. Habituellement cantonnées à la maison par tradition, les femmes Samburu se rendent désormais à l'école. Elles montrent ainsi l'exemple à leurs enfants en faisant quelque chose qu'elles n'auraient jamais pu faire auparavant. 

« Elles veulent inciter leurs enfants à prendre l'éducation au sérieux » raconte le photographe slovène Ciril Jazbec.

Dans son récit, Ciril Jazbec souligne l'extraordinaire créativité, la pensée visionnaire dont les entrepreneurs africains font preuve ; ce qui casse les stéréotypes sur continent.

Chaque voyage commence toujours par une première étape. Pour le Kenya et beaucoup de ses pays voisins, ce voyage a débuté avec une connexion Internet haut débit. Il y a 10 ans, l'Afrique de l'est, voire l'Afrique entière, vivait dans l'ombre du reste du monde connecté. Elle se voyait complètement écartée du haut-débit qui traversait pourtant les océans et continents, les empêchant de prendre part à la communauté web mondiale. L'installation des premières fibres optiques a eu lieu au début des années 2010, point de départ de l'épanouissement technologique.

Quelques années plus tard, le Kenya a fortement développé l'accès à Internet grâce à une politique nationale volontariste. Cette initiative a permis de fournir des accès et une bonne qualité Internet aux citoyens.

Pour les femmes de la tribu Samburu, ces évolutions technologiques ont permis de développer des compétences et connaissances grâce à l'utilisation des tablettes, favorisant l'accès à l'éducation pour cette tribu traditionnelle nomade.

Lors de son séjour avec les Samburu, Ciril Jazbec explique les nombreux contrastes qu'il a pu observer : à un moment, il photographiait une classe équipée des dernières technologies. Celui d'après, il était de retour au village et observait le style de vie traditionnel tribal des Samburu.

« C'était fascinant de voir la confrontation entre la culture, la technologie et les aspirations » explique-t-il. D'un côté, les écrans envahissent nos quotidiens. De l'autre, la technologie peut être utilisée comme une solution inspirante qui prépare les prochaines générations kényanes à être des acteurs compétitifs du paysage mondial.