Sciences

Disparition d’Emmanuel Cauchy : « Le monde de l’alpinisme perd son plus brillant médecin »

Emmanuel Cauchy, alpiniste, médecin et guide de haute montagne, est mort lundi 2 avril 2018 dans une avalanche à Chamonix. Mardi, 3 avril

De Juliette Heuzebroc

Lundi 2 avril 2018 sur le massif des Aiguilles Rouges, une quinzaine de skieurs ont été surpris par une avalanche à 2 400m d’altitude sur une zone hors-piste. Un des randonneurs a perdu la vie : Emmanuel Cauchy, guide de haute montagne et spécialiste de la médecine de montagne internationalement reconnu.

Emmanuel Cauchy avait suivi son internat à Chamonix en 1988. À l’époque, les secours en montagne ne sont pas médicalisés. Avec plus de 1 400 sauvetages par an, Cauchy a très rapidement compris la nécessité d’étudier et de former à l’intervention médicale lors de ces opérations. En tant qu’urgentiste, il a consacré une grande partie de sa carrière à l’amélioration des soins en haute montagne. Devenu l’un des plus grands spécialistes des pathologies du froid, il s'est fait également connaître sous le surnom de « Docteur vertical » (en référence à sa passion des sommets), avec lequel il a signé de nombreux ouvrages et articles.

En 2017, pour son travail de recherche sur les gelures et pour la publication du premier traitement curatif de ces dernières, Emmanuel Cauchy a reçu le Research Award décerné par la Wilderness Medical Society, prix prestigieux qui récompense les recherches exceptionnelles dans le domaine de la médecine en milieu sauvage.

Très engagé, Cauchy a créé l’Institut de formation et de recherche en médecine de montagne (Ifremmont) en 2005 avec une équipe de médecin de l’hôpital de Chamonix. Structure inédite, l’Ifremmont se définit comme « pôle d'excellence en médecine de montagne au pays du Mont Blanc » et poursuit, entre autres, différents objectifs : la documentation et la formation à la médecine de montagne, la recherche clinique et fondamentale sur les pathologies du froid, de l'altitude et les milieux extrêmes, enfin l'innovation en E-santé, en particulier avec le développement de la télémédecine à destination des alpinistes et des sportifs de l’extrême

Emmanuel Cauchy a participé également à de nombreuses expéditions, comme l’ascension de l’Everest sans oxygène en 1990 ou la première traversée intégrale du Mont Ross aux Îles Kerguelen avec l'alpiniste Lionel Daudet en 2006. Depuis 2005, Docteur Vertical a également formé des guides de haute montagne en France et au Népal.

L’alpiniste Elisabeth Revol a déclaré à l’AFP que « le monde de l’alpinisme perd[ait] son plus brillant médecin, un très grand monsieur qui a fait évoluer la médecine de montagne et mis en place un protocole sur le traitement des gelures ». Emmanuel Cauchy avait participé au sauvetage exceptionnel de l'alpiniste française par télé-suivi alors qu’elle était bloquée à 6 100 mètres d’altitude dans l’Himalaya au mois de janvier.

L’avalanche qui a emporté Emmanuel Cauchy a également fait au moins trois autres blessés, dont les pronostics vitaux ne sont pas engagés. D’après Météo France, sur le massif des Aiguilles Rouges, le manteau neigeux était très épais pour la saison et rendu friable à cause de la force des vents.

 

Retrouvez Juliette Heuzebroc sur Twitter.

Lire la suite