La pandémie de coronavirus perturbe les déplacements de personnes et de voyageurs. Retrouvez l’ensemble de nos articles dédiés sur le coronavirus>>

États-Unis : 10 destinations estivales hors du commun

Si vous vous rendez aux États-Unis cet été, sortez des sentiers battus et partez à la découverte de ces sites exceptionnels.

De Starlight Williams
Publication 1 juil. 2022, 15:52 CEST
Un randonneur explore une grotte de glace dans le glacier de Mendenhall.

Un randonneur explore une grotte de glace dans le glacier de Mendenhall.

PHOTOGRAPHIE DE Melissa Farlow, Nat Geo Image Collection

Cette année, des vagues de chaleur ont déjà balayé le globe dans l’hémisphère nord. Aux États-Unis, le Midwest, les plaines et les régions du sud sont confrontés à des températures extrêmes. En Europe, en Chine, en Inde et au Japon, celles-ci rendent la vie difficile, aussi bien pour les résident.es que les visiteur.ses.

Malheureusement, ces extrêmes sont de plus en plus fréquents, comme le rapportait National Geographic à l’été 2021. « Les vagues de chaleur, les inondations et les sécheresses mortelles qui bouleversent la vie de milliers de personnes, de l’Ouest américain au sud de l’Europe en passant par le centre de la Chine, ne feront probablement qu’empirer à mesure que les températures mondiales continueront à augmenter », écrivait Sarah Gibbens, citant un rapport des Nations unies sur l’état du climat mondial.

Si tout le monde est concerné par les problèmes liés au réchauffement de la planète, l’objectif de nombreux voyageurs et voyageuses est d’échapper à la chaleur, ne serait-ce que pour une semaine, dans des lieux qui offrent des aventures dans la brise ou du repos sur les côtes.

Randonnée dans l’une des grottes de glace de l’Alaska, descente en luge sur l’une des plus hautes dunes de sable du Colorado… Voici dix aventures exceptionnelles dans des destinations surprenantes pour se détendre cet été, aux États-Unis.

 

GLACIER MENDENHALL, EN ALASKA

Connues sous les noms d’Aak’wtaaksit (« glacier derrière le petit lac ») et de Sitaantaago (« glacier derrière la ville ») pour le peuple natif Tlingit, les grottes de glace du glacier Mendenhall plongent les voyageur.ses dans un monde éblouissant de saphir et de glace.

L’un des glaciers les plus faciles d’accès d’Amérique du Nord se trouve à quelques minutes à peine de l’aéroport ; les grottes sont situées à 19 kilomètres de Juneau. Elles sont accessibles en randonnée ou en kayak. La meilleure période pour les découvrir s’étend de mai à octobre, lorsque les températures sont les plus douces.

Conseil : si les aventures en solitaire dans les grottes sont autorisées, il est fortement recommandé de se joindre à un groupe ou de louer les services d’un guide pour garantir une arrivée en toute sécurité.

 

HAMILTON POOL, AU TEXAS

Après avoir souffert de la chaleur torride du Texas, plongez dans les profondeurs de la piscine naturelle d’Hamilton Pool à Dripping Springs. À quelques kilomètres d’Austin, ses eaux rafraîchissantes peuvent descendre jusqu’à 10 °C. Lorsque vous y flotterez, regardez le ruisseau Hamilton Creek se déverser sur un bord calcaire, créant une chute d’eau de 15 mètres de haut.

Conseil : réservez à l’avance. La réservation est obligatoire pour entrer dans la réserve de Hamilton Pool de mai à octobre, et les places partent rapidement.

 

LE THOR’S WELL, DANS L’OREGON

Situé tout près de la côte de l’Oregon et du cap Perpetua, le Thor’s Well ressemble de prime abord à l’une des portes de l’enfer. Cependant, si le gouffre semble être un tourbillon sans fond, il n’a une profondeur que de 6 mètres environ. De nombreux points de vue permettent d’observer le phénomène naturel, mais pour les voyageur.ses curieux.ses qui souhaitent le voir de plus près, faites attention à la marée haute.

Conseil : arrivez une heure avant la marée haute pour voir le cratère vide se remplir d’eau.

 

PARC NATIONAL DE GREAT SAND DUNES, DANS LE COLORADO

Quittez la côte et rejoignez le parc national de Great Sand Dunes pour y admirer certaines des plus grandes dunes de sable d’Amérique du Nord. Vous pouvez vous promener autour des dunes, les gravir ou les descendre en luge tout au long de l’année. Si vous avez toujours envie de vacances à la plage, rendez-vous sur la « plage » du parc à Medano Creek et construisez un château de sable.

Conseil : la meilleure période pour profiter des eaux peu profondes de Medano Creek s’étend de fin mai à fin juillet.

Un banc de mulets cabots nage sous la surface de la rivière Ichetucknee.

PHOTOGRAPHIE DE Jennifer Adler, Nat Geo Image Collection

PARC D’ICHETUCKNEE SPRINGS, EN FLORIDE

Avec sa température de 22 °C toute au long de l’année, la Blue Hole Spring de l’Ichetucknee Springs State Park est un répit bienvenu de l’humidité de la Floride. Plongez dans des eaux turquoise et lumineuses afin d’explorer le système de grottes sinueuses qui reposent à près de 12 mètres sous la surface, où les plongeur.ses et nageur.ses peuvent observer la vie aquatique de la rivière.

Conseil : l’entrée des plongeur.ses dans le Blue Hole est autorisée d’octobre à mars.

 

CENTRAL IDAHO DARK SKY RESERVE, DANS L’IDAHO

En 2017, l’Idaho est devenu la première réserve internationale de ciel étoilé des États-Unis. À la tombée de la nuit, le ciel s’illumine, permettant aux amateurs et amatrices d’étoiles d’entrevoir un aperçu de l’infini, et au-delà. Nichées dans les terres reculées et accidentées des montagnes de Sawtooth, les villes de Sun Valley, Ketchum et Stanley offrent aux visiteur.ses des endroits où séjourner et dîner tout en observant le spectacle nocturne.

Conseil : l’aéroport Friedman Memorial se trouve à moins de trente minutes de la réserve et permet d’accéder facilement à la région de Ketchum et de Sun Valley. L’aéroport de Boise se trouve à 2,5 heures de route de la réserve.

 

ÎLE MACKINAC, DANS LE MICHIGAN

Recouverte à 80 % de parcs et d’espaces naturels, l’île Mackinac est un paradis décontracté et sans voiture, idéal pour une petite escapade estivale. Profitez d’une légère brise en explorant les routes touristiques de l’île, les maisons victoriennes préservées, et en vous prélassant sur l’un des plus longs paliers du monde au Grand Hotel.

Conseil : rendez-vous à Sunset Rock, situé à l’extrémité ouest de l’île, près de l’Inn at Stonecliffe, pour profiter d’un magnifique coucher de soleil sur le lac Huron et la péninsule supérieure du Michigan.

 

PARC DE TALLULAH GORGE, EN GÉORGIE

La Géorgie n’est peut-être pas connue pour ses étés chauds, mais la gorge de Tallulah, un espace de 3 kilomètres de long et de près de 300 mètres de profondeur, vous offrira tout de même de quoi vous rafraîchir. Le sentier des chutes d’Hurricane permet aux randonneur.ses courageux.ses d’escalader des rochers, de grimper à des hauteurs vertigineuses et de rester bouche bée devant la vue imprenable sur la chute d’eau, depuis un pont suspendu.

Depuis le sentier, descendez les 550 marches métalliques jusqu’au fond de la gorge. La randonnée jusqu’à la base vous permettra de voir de près les chutes de Bridal Veil et de glisser sur la Sliding Rock pour atterrir dans les eaux rafraîchissantes de la gorge.

Conseil : un permis gratuit est nécessaire pour accéder au fond de la gorge de Tallulah. Si vous l’oubliez, le lac de Tallulah Falls est toujours ouvert au public, et l’eau y est tout aussi rafraîchissante.

HOH RAIN FOREST, DANS L’ÉTAT DE WASHINGTON

Enfilez votre imperméable et vos chaussures de randonnée pour explorer la seule réserve de biosphère de l’UNESCO de la péninsule Olympique. Marchez dans la forêt humide de Hoh, où les sentiers verdoyants envoûtent les randonneur.ses par leur beauté digne de contes de fées. La température de la forêt dépasse rarement les 26°C.

Conseil : si vous recherchez du silence, l’écologiste acoustique Gordon Hempton a déclaré que la forêt était l’un des endroits les plus silencieux des États-Unis.

 

PARC DE WATKINS GLEN, DANS L’ÉTAT DE NEW YORK

Profitez d’une brume rafraîchissante sur le sentier Gorge Trail en passant au-dessus, en-dessous et à travers deux des cascades emblématiques du Watkins Glen State Park : les chutes Rainbow et la cascade Cavern. Au bout du sentier, l’ascension des 180 marches de Jacob’s Ladder vous coupera le souffle.

Conseil : prévoyez de vous y rendre au printemps ou en été, car le Gorge Trail est fermé en hiver.

Starlight Williams est rédactrice pour National Geographic. Suivez-la sur Twitter.

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

Lire la suite

Vous aimerez aussi

Voyage
Nos conseils pour visiter les parcs nationaux américains
Voyage
Cet été, découvrez ces 10 destinations sans voiture
Voyage
Ces incroyables photos de voyage vont vous donner des idées pour 2020
Voyage
Road Trip : à la découverte des parcs nationaux Banff et Jasper au Canada
Voyage
Coup de cœur pour le parc national de Canyonlands, aussi beau que méconnu

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2021 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.