Le café ferait vivre plus longtemps

Boire deux ou trois tasses de café par jour diminuerait les risques de mort prématurée, selon une nouvelle étude à grande échelle.

De Catherine Zuckerman
Cet article figure dans le numéro du mois d'avril 2018 du magazine National Geographic.

Amateurs de café, réjouissez-vous ! Selon de nouvelles recherches, ceux qui en boivent deux ou trois tasses par jour (avec ou sans caféine) auraient moins de risques que les abstinents de succomber à certaines maladies.

L'étude, a priori la plus vaste jamais conduite sur le sujet, a suivi plus de 500 000 personnes dans dix pays européens (dont la France) pendant seize ans. Les consommateurs de café, comparés à ceux qui n'en boivent pas, affichent une meilleure santé du foie et du système circulatoire, ainsi qu'un plus faible taux d'inflammation, assure Marc Gunter, épidémiologiste à l'Agence internationale pour la recherche sur le cancer à Lyon, qui a encadré l'étude.

Ces travaux montrent aussi qu'une « consommation plus élevée de café était liée à un risque moindre de mortalité, quelle qu'en soit la cause », y compris pour les maladies respiratoires et digestives.

De précédentes études, menées à plus petite échelle, avaient déjà montré un lien entre la consommation de café et une résistance accrue à certaines affections. Gunter et ses collègues en offrent toutefois les preuves les plus convaincantes à ce jour. Pour le chercheur, la prochaine étape va consister à analyser la composition chimique du café, afin de comprendre d'où viennent les bénéfices du breuvage.

Lire la suite