Voyage

Partez pour un tour des saveurs à travers la Slovénie

Partez à la découverte des traditions ancestrales et des paysages oniriques de Slovénie au cours d'une tournée de dégustations. Lundi, 14 janvier

De Matt Carroll

Lorsque vous parcourrez la région viticole du littoral slovène (appelé « Primorska » dans la langue locale), il est fort probable que vous partiez à la recherche d'une carte. Alors que les collines ondulées se déploient à l'horizon, ponctuées çà et là de quelques maisons au toit rouge, vous penserez sûrement vous être trompé de route et avoir atterri par accident au cœur de la campagne viticole italienne.

La Slovénie et l'Italie possèdent le même sol riche en minéraux, idéal pour la viticulture. Seule différence entre les deux régions viticoles : la Slovénie est encore un territoire peu exploré et, par conséquent, rafraîchissant. Que vous soyez un fin connaisseur de vin, un buveur occasionnel ou tout simplement un voyageur curieux, la Slovénie constitue le lieu idéal pour explorer des exploitations viticoles hors des sentiers battus et ainsi découvrir des cépages inédits et surprenants.

Après avoir loué une voiture à Ljubljana, la capitale, cap à l'ouest, en direction de la frontière italienne et du hameau assoupi de Višnjevik. Niché au cœur des collines de Brda, Višnjevik fait partie du vignoble de Primorska, l'un des trois qui longe les régions frontalières de la Slovénie. Les deux autres régions viticoles, Podravje au nord-est et Posavje à l'extrême sud-est, sont réputées, respectivement, pour leurs vins blancs élégants et leurs rouges savoureux. De mon côté, je trépigne d'impatience à l'idée de goûter certains des cépages les plus secs de Brda, dont un grand nombre a percé sur la scène internationale.

En seulement 90 minutes, je passe de l'effervescence d'une capitale européenne — avec ses cafés, ses galeries et ses bars animés le long du rivage — à un paysage fait de terrasses sculptées. À mesure que je m'enfonce hors des sentiers battus, les alentours se font de plus en plus vallonnés. Au sommet des collines, j'accède à un monde de villages paisibles reliés entre eux par d'étroits chemins de traverse.

C'est l'un de ces fameux décors destinés à être immortalisés sur Instagram et qui, à coup sûr, attisent vos envies de voyage. À chaque coin de rue, je m'arrête afin de saisir d'autres clichés, comme forcé par les paysages qui se font de plus en plus pittoresques à mesure que nous gagnons en altitude. La fin de l'après-midi allonge les ombres et adoucit les rayons du soleil, baignant le panorama des lueurs chaudes et dorées qui promettent à la photographie son « heure magique ».

Garé en bordure du hameau de Višnjevik, j'admire la vue depuis une crête séparant deux vignobles. Je peux voir le golfe de Trieste au loin, à ma gauche, fine bande bleue se jetant dans l'Adriatique. À ma droite, les cimes dentelées des Alpes juliennes s'élèvent et semblent vouloir gratter le ciel. Seuls le vrombissement d'un tracteur, plus loin dans la vallée, ainsi que l'orchestre des cigales cachées dans les hautes herbes viennent troubler cette quiétude méditative.

Si la Slovénie demeure relativement méconnue en comparaison aux célèbres régions viticoles d'Italie, de France et d'Espagne, son patrimoine viticole remonte pourtant à plusieurs millénaires. Des siècles avant l'arrivée des Romains, les tribus illyriennes y cultivaient d'ores et déjà les vignes et produisaient du vin. Aujourd'hui encore, les habitants ont recours à des techniques traditionnelles, transmises de génération en génération.

Dans l'un des domaines vinicoles de Višnjevik, des vins spéciaux vieillissent au sein d'amphores antiques en argile (des vases à deux anses à col étroit) ensevelies dans le sol. De temps à autre, les récipients sont sortis de terre et leur contenu est remué afin de permettre une meilleure fermentation.

Dans la même cave se trouvent des rangées de cuves modernes en acier inoxydable. Le précieux liquide contenu par ces récipients étincelants est contrôlé en permanence lors de la fermentation afin d'atteindre un goût et une température parfaits. Il est ensuite transvasé et vieillit dans de vieux tonneaux en bois.

Le fruit de cet alliage entre tradition et modernité, nature et technologie ? Un nombre croissant de vins reconnus, issus pour beaucoup de l'agriculture biologique, en provenance de la Slovénie. À lui seul, le hameau de Višnjevik abrite des producteurs vinicoles qui exportent aux États-Unis et en Chine, les palais des dégustateurs internationaux se faisant de plus en plus sophistiqués et la réputation des cépages slovènes se répandant telle une traînée de poudre.

Dans un avenir pas si lointain, il se pourrait bien que les fins connaisseurs de vin se pressent dans la région viticole de Primorska. Depuis la terrasse où je termine la journée en beauté, un verre de vin blanc frais slovène à la main, ce jour me semble pour l'heure bien loin.

SUR LES TRACES DE...

Après une journée passée à sillonner les vignobles slovènes, reprenez la route en direction de Ljubljana et réservez une table au restaurant JB. Le chef Janez Bratovž a conçu un menu centré autour des quatre éléments : terre, eau, air et feu. Les plats traditionnels, tels que l'agneau mijoté, sont accompagnés de vins locaux sélectionnés avec soin par la sommelière et fille du chef, Nina.