Voyage

Suivez Gordon Ramsay dans son voyage gastronomique à travers le monde

Un chef, six destinations savoureuses : découvrez les conseils de voyage dispensés par cet aventurier culinaire dans sa nouvelle série National Geographic. Friday, July 19, 2019

De Brooke Sabin
Le chef Gordon Ramsay s'inspire des ingrédients indigènes de la Vallée sacrée au Pérou.

Gordon Ramsay a le goût de l'aventure, ce n'est un secret pour personne. Pourtant, malgré son audace légendaire, il a n'a pas eu d'autre choix que de sortir de sa zone de confort pendant qu'il parcourait le monde en quête d'inspiration culinaire pour le tournage de la nouvelle série National Geographic Gordon Ramsay : Territoires Inexplorés, dont la diffusion débutera le samedi 3 août prochain sur National Geographic.

Âgé de 52 ans, le Britannique mondialement célèbre pour ses restaurants étoilés au guide Michelin et ses diverses apparitions télévisées a troqué les cuisines luxueuses et les studios de télévision contre une « occasion unique d'explorer et de renouer » avec la source des ingrédients. Adepte de l'apprentissage par la pratique, Ramsay a suivi les pas des locaux dans des expéditions parfois périlleuses, comme lorsqu'il se tenait en équilibre précaire à flanc de montagne pour recueillir un type de cactus prisé pour les larves d'insectes riches en protéines qu'il abrite. « Ça a l'air dingue, commente-t-il, mais c'est ce que certains locaux font tous les jours. »

Les personnes que Ramsay a eu la chance de rencontrer, leur inventivité et leur respect des ingrédients ont fait forte impression sur le cuisinier. « La cuisine, c'est la base » dit-il. « Elle donne un aperçu global de la culture authentique d'une région. »

Ses conseils aux voyageurs ? Sortir de sa zone de confort et se mettre en quête de ce qui définit réellement la culture. « Et ne pas rester dans les grandes rues, » ajoute-t-il. Ramsay dispense par ailleurs quelques conseils pour chaque destination présentée dans la série.

 

ÉPISODE 1 : LA PATATE PARFAITE AU PÉROU

« On ne plaisante pas avec l'altitude, » affirme Ramsay. Même le pisco sour, ce cocktail à base de brandy considéré comme la boisson nationale du Pérou, est plus dur à supporter dans les villages qui entourent la Vallée sacrée des Incas. Mais la meilleure trouvaille du cuisinier au pays des Incas est ailleurs : « L'incroyable diversité des pommes de terre. Chacune est unique et différente, elles étaient également fantastiques à cuisiner et à manger, » rapporte-t-il. En effet, on estime qu'au Pérou poussent près de 4 000 espèces différentes de pommes de terre, de la pâlotte papa blanca à la papa púrpura aux allures de pierre précieuse. Les féculents n'ont toutefois pas le monopole du bon goût. La viande d'alpaga séchée peut elle aussi servir d'encas salé tout à fait satisfaisant.

Le chef à suivre selon Ramsay : Juan Luis Martínez du Mérito, un restaurant de la ville de Lima qui ajoute un twist vénézuélien aux ingrédients péruviens.

Les vignes recouvrent les terres bordant la ville d'Akaroa aux abords de la péninsule de Banks, sur l'île du Sud en Nouvelle-Zélande.

 

ÉPISODE 2 : LES PIERRES À FEU DE NOUVELLE ZÉLANDE

« Le hangi est ma nouvelle méthode de cuisson préférée pour la viande, » déclare Ramsay. « Creusez un trou, allumez un feu, enterrez la viande et allez vous détendre quelques heures. » Dans la culture traditionnelle Maorie, ces méthodes de cuisson sur pierres enfouies dans un four à même la terre sont transmises de génération en génération et sont toujours utilisées aujourd'hui pour préparer les repas des grandes occasions. Ramsay s'émerveille également devant l'utilisation inventive faite par les Maoris des algues dans leur cuisine et plus particulièrement devant le fait que ces techniques ancestrales aient trouvé leur place dans la culture moderne. L'anguille fumée est un autre met délicieux, ajoute-t-il. Vous trouverez également de quoi tremper vos lèvres, « la Nouvelle-Zélande dissimule certains des meilleurs vins de pays, » confie-t-il en faisant référence aux différents crus des îles du Nord et du Sud, peut-être plus spécifiquement aux Sauvignon Blancs de Marlborough dont les notes tropicales et l'acidité fraîche ne manqueront pas de vous faire voyager.

Le chef à suivre selon Ramsay : Matt Brock du restaurant Kika à Wanaka, un véritable magicien des plats de saison à la mode tapas

À Marrakech, au restaurant Mes’Lalla, rien de tel que cette pastilla aux amandes pour clôturer votre repas en douceur.

 

ÉPISODE 3 : LES SOUKS MAROCAINS VOUS FERONT TOURNER LA TÊTE

Si l'on vous dit truffe, vous pensez sûrement aux forêts françaises ou italiennes mais ces délices poussent également au Maroc, rappelle Ramsay, aux côtés de champignons comme les morilles, cèpes et autres girolles. Cap sur les souks (les marchés locaux) généralement situés dans les quartiers historiques des villes où vous trouverez des oranges, des légumes, de la viande de chameau, du thé, des tapis, des lanternes en laiton, des bijoux, des antiquités et à peu près tout ce qu'il est possible d'acheter. « Au même endroit, vous pouvez acheter les olives les plus exquises et un tapis d'époque. » Ne partez pas sans avoir goûté la pizza berbère, ou medfouna, de la pâte fourrée à la viande, aux oignons et aux épices.

Le chef à suivre selon Ramsay : Meryem Cherkaoui du restaurant Mes'Lalla à Marrakech dont les plats enchanteurs allient avec brio saveurs locales et cuisine moderne.

Sur l'île de Maui à Hawaï, les mixologues du restaurant Lineage préparent un Mai Tai aussi beau que bon.

 

ÉPISODE 4 : FAIRE LE PLEIN DE BANANA BREAD À HAWAÏ

La meilleure façon de démarrer la journée sur cet archipel de l'océan Pacifique ? « Le banana bread, » assure Ramsay. « Accompagné d'une tasse de café local, c'est l'encas matinal idéal. » Alors que tous les projecteurs sont braqués sur le Kona Coffee de la Grand île, les sols volcaniques très riches de l'archipel sont propices à la culture de différentes variétés. Après une aventure caféinée en extérieur comme la plongée sous marine ou la randonnée en quête de lave, faites une halte pour un repas bien mérité. « Les plats proposés par les restaurants en bord de route sont parmi les meilleurs, » raconte Ramsay. Son choix : le poulet huli-huli grillé et généreusement badigeonné, à déguster les pieds dans l'eau.

Le chef à suivre selon Ramsay : Sheldon Simeon du restaurant Lineage à Wailea où sont proposés des plats familiaux typiques de l'île de Maui.

Le Mékong s'écoule inlassablement aux abords de Luang Prabang, ville laotienne classée au patrimoine mondial de l'UNESCO.

 

ÉPISODE 5 : LE MÉKONG, UN RÔLE ESSENTIEL AU LAOS

Avant de se jeter dans la mer de Chine méridionale, le Mékong traverse six pays, dont le Laos. Lors de son premier voyage dans ce pays, Ramsay avait appris que « le Mékong était le poumon de la communauté. C'est de ce fleuve que provient la majorité de la nourriture et c'est également lui qui permet aux résidents comme aux visiteurs de se déplacer. » Il occupe une place si centrale que son nom en laotien peut se traduire par « eau mère. » Le Mékong est bordé de temples historiques, d'une nature luxuriante et de rafraîchissements alléchants. Mais attention, « ne cédez pas à l'alcool artisanal s'il n'est pas mélangé à une boisson sans alcool, » prévient Ramsay. En revanche, vous pouvez vous jeter sur les bananes grillées que le cuisinier qualifie de « simples et délicieuses : la friandise parfaite. »

La chef à suivre selon Ramsay : Seng Luangrath qui a su introduire les saveurs laotiennes à Washington dans son restaurant Thip Khao.

Au cours d'une cérémonie, les membres du clan Tlingit d'Auke Bay accueillent les canoës sur le point d'accoster sur la plage d'Auke Recreation Area à Juneau, en Alaska.

 

ÉPISODE 6 : SE RÉCHAUFFER EN ALASKA

L'un des souvenirs les plus mémorables de Ramsay est celui de sa visite dans une communauté indigène Tlingit. À son entrée dans un fumoir familial, il était tombé sur une jeune fille âgée de 12 ans qui « tressait avec une incroyable finesse » des intestins de phoque longs de 7 m afin qu'ils puissent ensuite être fumés puis dégustés. « Le temps se fige et on se dit, waoh, » se souvient-il. « C'est grâce à ces techniques qu'ils continueront de survivre aux hivers sombres et extrêmement vigoureux. » Pour des spécialités locales adaptées aux palais moins téméraires, Ramsay recommande le saumon blanc d'Alaska et son gin aux arômes intenses mis au point par la distillerie Amalga de Juneau. Les propriétaires cultivent eux-mêmes la plupart des ingrédients botaniques. « À essayer sans hésiter ! »

Le chef à suivre selon Ramsay : Beau Schooler du restaurant In Bocca Al Lupo qui sert, à Juneau en Alaska, des pâtes et des pizzas artisanales.

 

Brooke Sabin est rédactrice adjointe pour National Geographic Travel. Suivez ses aventures sur Instagram. La journaliste Jill K. Robinson a contribué à cet article. Pour découvrir ses voyages, retrouvez-la sur Instagram.
Une version alternative de cet article a été publiée dans l'édition août/septembre du magazine National Geographic Traveler.
Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.
Lire la suite