Passionnés d'astronomie, voici les meilleurs sites pour observer les étoiles

Ces huit destinations au ciel étoilé vous feront vivre des nuits aussi brillantes que la nature les a conçues.lundi 2 décembre 2019

Pour bon nombre de citadins, un ciel étoilé est un peu comme une créature mythique. Nous avons entendu parler des légendes inspirées par les constellations et il paraîtrait même qu'autrefois les marins se fiaient aux étoiles pour s'orienter mais, pollution lumineuse oblige, nous n'avons jamais pu les voir de nos propres yeux.

Entrez dans le monde de l'International Dark-Sky Association. Fondé en 1988 aux États-Unis, cet organisme à but non lucratif récompense les parcs, les réserves et les espaces qui offrent les meilleures vues sur notre chère galaxie. La plupart sont ouverts aux campeurs ou proposent une solution d'hébergement des visiteurs, ce qui veut dire que vous pourrez y passer la nuit entière les yeux plongés dans les étoiles.

D'année en année, les constellations se font toujours plus difficiles à observer. Certes, les lumières électriques ont révolutionné nos vies mais à mesure que les illuminations gagnent du terrain, les dommages infligés à la nature et à la vie humaine s'accentuent, et il devient difficile de les ignorer. C'est là toute l'importance de ces destinations au ciel sans pollution, des lieux d'observation sans pareil qu'il faut absolument protéger.

 

Natural Bridges National Monument, États-Unis

Premier Parc international de ciel étoilé au monde, Natural Bridges s'étend sous un ciel pratiquement dénué de pollution lumineuse. Sur l'échelle de Bortle, le ciel nocturne du parc est de classe 2, ce qui signifie que la Voie lactée et d'autres objets célestes sont visibles à l'œil nu.

Dans ce parc de l'Utah, les visiteurs peuvent se promener en voiture ou à pied à travers des canyons façonnés par d'anciennes rivières, côtoyer les coyotes et les pumas, s'intéresser à la faune du désert et admirer les vestiges de la civilisation amérindienne avant d'établir leur campement pour la nuit.

 

Réserve de biosphère de la Rhön, Allemagne

Ce site désigné réserve de biosphère par l'UNESCO est célèbre pour ses vastes espaces qui s'étendent à perte de vue. Avec ses vues cristallines sur la Voie lactée et la galaxie d'Andromède, l'International Dark-Sky Association lui a attribué le statut de niveau Silver (argent).

Pour vous envelopper d'un maximum d'obscurité, direction le centre de la réserve où les presque 200 000 résidents utilisent un éclairage d'extérieur écologique la nuit. Une organisation à but non lucratif y propose des séances d'observation et des promenades nocturnes guidées.

Réserve internationale de ciel étoilé Aoraki Mackenzie, Nouvelle-Zélande

En Nouvelle-Zélande, le ciel étoilé le plus propice à la contemplation est celui du bassin de Mackenzie, au sein de la réserve Aoraki Mackenzie. Abritant la plus haute montagne du pays, ce parc constellé de glaciers est également l'endroit idéal pour camper et s'essayer à la randonnée. Profitez d'une promenade nocturne dédiée à l'observation des étoiles au laboratoire universitaire du Mount John ou au Sir Edmund Hillary Alpine Centre and Planetarium pour contempler la Voie lactée, la Croix du Sud, Alpha du Centaure et Sirius. La réserve protège son ciel étoilé par respect envers le peuple maori pour qui les étoiles jouent un rôle central en navigation et dans les coutumes.

Parc d'État de Cherry Springs, États-Unis

Tirant son nom des cerisiers noirs qui recouvrent ses terres, ce parc de Pennsylvanie est célèbre pour ses deux événements annuels autour des étoiles qui attirent les familles des environs et les astronomes du monde entier. Attention, mieux vaut prévoir sa visite à l'avance.

À Cherry Springs, vous trouverez tout un réseau de sentiers forestiers adaptés à la randonnée ou aux motoneiges, des infrastructures de camping, des aires de pique-nique et diverses activités astronomiques. Selon la légende, l'année compterait 60 à 85 jours de conditions idéales pour observer les objets célestes.

Pic du Midi, France

C'est depuis le Pic du Midi que les scientifiques de la NASA ont étudié le paysage lunaire afin de préparer l'alunissage d'Apollo. Cette réserve en pleine montagne abrite un paysage classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, celui du mont Perdu dans les Pyrénées, ainsi qu'un parc national. Empruntez le téléphérique pour vous rendre à l'observatoire installé au sommet et profiter de la beauté scénique de ce point de vue perché sur les nuages. Les visiteurs peuvent également opter pour un forfait nuit qui leur permettra de passer la nuit sur place, repas compris, de découvrir les télescopes et d'observer les étoiles en compagnie d'astronomes, ou même de skier.

 

Sedona, États-Unis

Véritable attraction touristique et lieu de tournage prisé des réalisateurs d'Hollywood, le paysage désertique de roche rouge de Sedona en Arizona s'est vu attribuer un label pour sa pollution lumineuse minimale par la communauté de l'International Dark-Sky Association. La nuit, à travers un télescope, vous pourrez poser les yeux sur la galaxie du Tourbillon (M51) distante d'environ 35 millions d'années-lumière de la Terre.

Mont-Mégantic, Canada

Le parc national du Mont Mégantic était le premier à être déclaré réserve internationale de ciel étoilé. Il offre un accès public à l'observatoire ASTROlab et organise des nuits d'observation pour vous en mettre plein les yeux. Les visiteurs peuvent également camper dans le parc, tenter l'ascension du mont Saint-Joseph et du mont Mégantic, suivre les chemins de randonnée à travers les forêts mixtes et de conifères ou encore faire du ski et du snowboard.

 

Zone de protection paysagère du Zselic, Hongrie

Le ciel qui recouvre le parc étoilé du Zselic est quasiment inaltéré, vous pourrez donc y voir à l'œil nu la furtive galaxie du Triangle lors des nuits les plus dégagées. Le parc propose également un forfait astronomie pour les visiteurs qui inclut une projection de film en planétarium, la visite d'une collection de météorites, l'observation au télescope de nuit comme de jour et des balades nocturnes guidées.

Saumya Ancheri travaillait en tant que rédactrice adjointe au sein de l'équipe Web de National Geographic Traveller Inde. Elle aime les paysages de bord de mer et voyage pour repousser ses propres limites. Retrouvez Saumya sur Twitter.

Ce guide est une adaptation d'un article paru dans le magazine National Geographic Traveller Inde.

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.
 

Lire la suite