De l'Atlantique au Pacifique, l'incroyable projet du Great American Rail-Trail

Le sentier de randonnée reliera villes et villages sur un trajet de 6 000 kilomètres, empruntant plusieurs dizaines de chemins de fer reconvertis à travers une région oubliée des États-Unis.

De Stephen Starr
Publication 17 févr. 2023, 10:05 CET
Cowbow_Trail_Aerial

Les 352 kilomètres du Cowboy Recreation and Nature Trail, l'un des plus grands sentiers ferroviaires des États-Unis, font partie du futur Great American Rail-Trail, un sentier de 6 000 km traversant le pays et adapté à toutes sortes d'usagers.

PHOTOGRAPHIE DE Lisa Conrad, fourandahalffeet.art

Lorsqu'il sera terminé, l'ambitieux Great American Rail-Trail emmènera marcheurs et cyclistes à travers le pays de Washington à Washington, de la ville à l'État du même nom, de la côte ouest à l'extrême nord-est des États-Unis contigus. Outre l'odyssée spectaculaire d'un océan à l'autre entre montagnes et prairies, ce sentier permettra également de redynamiser des dizaines de villes et villages en cours de route.

« L'un de nos principaux critères pour déterminer le trajet du Great American était la façon dont il pourrait aider les communautés sur la route, » déclare Thorstensen de la Rails-To-Trails Conservancy, l'organisation responsable du projet.

 

VENT DE RENOUVEAU

Pendant la majeure partie du 20e siècle, le Midwest était le cœur industriel des États-Unis, où les trains allaient et venaient pour acheminer les marchandises entre New York et le Wisconsin. Avec la baisse de la demande, les milliers de kilomètres de lignes ferroviaires qui serpentaient entre les villes du Midwest ont peu à peu été abandonnés.

Converties en sentiers, ces lignes ferroviaires présentent désormais de nouvelles opportunités et offrent un second souffle à ces enclaves autrefois prospères en les reconnectant. 

Ici représenté en photographie composite à partir de clichés capturés sur une période de 16 heures, le National Mall de Washington marque une extrémité du Great American Rail-Trail.

PHOTOGRAPHIE DE Stephen Wilkes

Cette image composite, constituée de clichés capturés au cours d'une même journée, montre Shi-Shi Beach, une plage du parc national Olympic dans l'État de Washington, l'autre extrémité du Great American.

PHOTOGRAPHIE DE Stephen Wilkes

S'étalant sur près de 6 000 kilomètres à travers 12 États, le Great American débute (ou se termine) au National Mall, dans le centre-ville de Washington. Le sentier offre des paysages et des expériences emblématiques, comme la chaîne des Appalaches et le puissant fleuve Mississippi. Plus à l'ouest, il remonte le long de la ligne continentale à l'est de Butte, dans le Montana, puis enjambe le Puget Sound à Seattle avant de rejoindre l'océan Pacifique à La Push, dans l'État de Washington.

À ce jour, le tracé existant représente un peu plus de la moitié du projet final, dont l'achèvement pourrait nécessiter encore vingt années de travaux, mais cela n'empêche en aucun cas la multiplication des demandes pour la création de campings et l'implantation d'ateliers de réparation de vélo, de restaurants, de brasseries et d'un vaste panel d'activités et d'établissements tout au long du sentier. 

La Rails-To-Trails Conservancy estime à 50 millions le nombre de citoyens vivant à moins de 80 kilomètres de l'itinéraire proposé réunissant plus de 145 sentiers ferroviaires, voies vertes et autres pistes polyvalentes déjà en activité. Une fois terminé, le Great American Rail Trail pourrait générer près de 230 millions de dollars par an sous forme de dépenses des visiteurs et créer plus de 25 000 emplois sur une période de dix ans pour les communautés qui jalonnent le sentier et ses environs, d'après un rapport publié en mai 2022.

 

TOUTES VOILES DEHORS

Avec ses 65 000 habitants, la « petite » ville de Muncie, en Indiana, est prête à donner une seconde vie à ses lignes ferroviaires autrefois très fréquentées 

« Avec notre piste pavée et polyvalente, nous sommes un sentier de choix à visiter, » déclare Angie Pool, directrice de Cardinal Greenways, un sentier de 100 km intégré au Great American qui traverse Muncie. « Le Great American Rail-Trail ne fera qu'accroître cette possibilité pour les amoureux des sentiers ferroviaires à travers le pays. »

Pour les entreprises comme Kirk’s Bike Shop, véritable institution à Muncie depuis 1885 et installée à moins de deux kilomètres du sentier, ce dernier pourrait représenter une belle opportunité.

 

Des résidents de Muncie, en Indiana, espèrent que le Great American Rail Trail apportera de nouvelles opportunités économiques et sociales, comme la course Ironman photographiée ci-dessus.

PHOTOGRAPHIE DE Patrick McDermott, Getty Images for IRONMAN

Le Great American invite les visiteurs à explorer les régions moins touristiques des États-Unis, comme le parc d'État de Steptoe Butte dans l'État de Washington.

PHOTOGRAPHIE DE Rod Hoekstra

« La majeure partie de nos clients sont des locaux, mais le Great American pourrait aider à développer le tourisme. Il pourrait aussi ouvrir les yeux des locaux sur ce qui est à leur porte, » déclare Jason Allardt, propriétaire du magasin de vélos.

À Muncie, l'itinéraire relie le Minnetrista Museum & Gardens, attraction phare de la ville avec 16 hectares de vergers et de jardins, un marché de producteurs, une conserverie et un atelier de soufflage du verre ouverts au public. Divers cafés, brasseries et restaurants sont également présents à proximité.

Dans l'ouest de l'Iowa, la ville de Council Bluffs s'est lancée dans un projet majeur de revitalisation urbaine à proximité des sections du Great American qui traversent le cœur de la ville. Environ 60 % de ses résidents vivent à moins de deux kilomètres du sentier ferroviaire First Avenue, en cours d'aménagement pour devenir un parc linéaire, incluant esplanades, points d'ombre et espaces verts. Avec une ouverture officielle prévue pour cet été, le sentier devrait également servir de couloir de transport majeur.

« Nous voulons que le sentier puisse être utilisé pour se rendre au travail ; en gardant ces "navetteurs" à l'esprit, nous avons beaucoup investi sur l'éclairage afin de le rendre accessible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et nous en avons fait une priorité pour le déneigement, » déclare Brandon Garrett, chef de cabinet à la municipalité de Council Bluffs. 

Une joggeuse court sur le Cardinal Greenways, le plus long sentier ferroviaire de l'Indiana.

PHOTOGRAPHIE DE Jeff Morehead, The Chronicle-Tribune, AP

Les promoteurs ont opté pour un revêtement du sentier en asphalte, plus adapté aux joggeurs et aux personnes utilisant un moyen de transport sur roues, comme les déambulateurs, les poussettes ou encore les fauteuils roulants manuels et motorisés. 

« Nous faisons partie de la plus grande région métropolitaine [sur le sentier Great American] entre Chicago et Seattle, donc, quel que soit le trajet des voyageurs, à travers l'Iowa, le Nebraska ou une portion plus longue du sentier, il est fort probable qu'ils fassent de cette ville une étape majeure de leur aventure, » indique Garrett.

À plus de 2 500 kilomètres à l'ouest de Council Bluffs, une histoire similaire se déroute à Port Angeles, ville de 20 000 habitants dans l'État de Washington. Là-bas, les lignes ferroviaires construites et étendues jusqu'au début du 19e siècle offrent désormais aux voyageurs l'occasion d'apercevoir les orques et les phoques depuis la section Olympic Discovery Trail du Great American. Plus à l'ouest encore, le sentier traverse la partie nord du merveilleux parc national Olympic.

S'étalant sur plus de 250 kilomètres depuis la frontière entre le Maryland et la Pennsylvanie, le Great Allegheny Passage est l'un des sentiers préexistants désormais inclus dans le Great American Rail Trail. 

PHOTOGRAPHIE DE Edwin Remsberg, VW Pics, Universal Images Group, Getty Images

En prévision de la traversée du centre-ville de Port Angeles par le Great American, les locaux ont déjà commencé à construire de nouvelles infrastructures associées au sentier. L'année dernière, un atelier de réparation de vélos s'est installé dans un espace vacant du centre-ville, alors que des hôtels de la région ont mis en place un prêt de vélo électrique pour les clients souhaitant explorer le sentier. 

« La ville est déjà un arrêt pour les cyclistes qui traversent le pays. Le Great American ne peut qu'améliorer et étendre ce phénomène, » déclare Jeff Bohman de la Peninsula Trails Coalition, un groupe de défense local.

Même si les voyageurs peuvent déjà profiter du sentier, l'itinéraire compte encore plus de 80 interruptions, notamment de larges sections non aménagées dans le Wyoming et le Montana.

« Parfois, c'est la géographie qui pose problème, ou un pont qui doit être rénové, » explique Thorstensen. « Tout est une question de financement. »

Néanmoins, ces dernières années ont vu se réaliser d'importants progrès. Depuis l'annonce du projet d'itinéraire en 2019, plus de 75 millions de dollars de fonds publics et privés ont été obtenus pour aider à construire le sentier. À l'heure actuelle, près de 200 kilomètres sont en cours de développement. 

Stephen Starr est un journaliste et auteur irlandais qui a exercé depuis le Moyen-Orient pendant dix ans avant de s'installer en Ohio. Retrouvez-le sur Twitter et Instagram.

Suivez le guide : les cartes illustrées National Geographic présentent les meilleurs sites pour la randonnée, le camping, le canoë-kayak et l'observation de la faune sur les sentiers les plus populaires d'Amérique du Nord.

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

loading

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2024 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.