Environnement

Les étonnants pays en tête du solaire et de l'éolien

Les énergies renouvelables décollent dans les pays riches et en développement.

De Wendy Koch, National Geographic / Graphiques de Jason Treat

Partout dans le monde, les énergies renouvelables se développent plus rapidement que les énergies fossiles. Elles fleurissent aussi dans des pays qui pourraient vous surprendre.

« Une fois de plus en 2014, les énergies renouvelables ont constitué près de la moitié de la production énergétique nette ajoutée dans le monde entier », a déclaré Achim Steiner, directeur exécutif du Programme des Nations unies pour l’environnement. Après une baisse de deux ans, elles attirent désormais plus d’investissements. L’énergie hydroélectrique représente la plus grande part des énergies renouvelables générées, suivie de l’éolien et de la biomasse ; mais c’est le solaire qui connaît la croissance la plus rapide.

Certains pays en tête sont évidents. Les Etats-Unis et la Chine avaient la plus grande capacité de production d’énergie éolienne en place au cours des deux dernières années, et l’Allemagne et la Chine le plus de panneaux solaires, d’après le département américain de l’Energie et Ren21, organisation non-gouvernementale internationale.

 

Cinq pays plus petits ou en voie de développement affichent également leur potentiel écologique :

– L’Italie, célèbre pour son soleil toscan, occupe la troisième place de production d’énergie par panneaux solaires, et produit la plus grande part de son électricité grâce au soleil.

– L’Espagne produit la plus grande quantité d’électricité générée par centrale solaire thermodynamique, technique se servant de miroirs pour concentrer une grande quantité de rayons du soleil sur une petite surface. Les Etats-Unis occupent la deuxième position, suivis des Emirats Arabes Unis, de l’Inde et de l’Algérie.

– Au Danemark, dont le parc éolien offshore est emblématique, la part de l’éolien dans la production totale d’électricité était plus élevée que dans n’importe quel autre pays en 2012. Le Portugal et l’Espagne occupaient respectivement les deuxième et troisième positions.

– L’Inde, où un quart de la population n’a pas accès à l’électricité, possédait le cinquième plus grand parc éolien du monde à la fin de l’année 2014, selon Conseil mondial de l'énergie éolienne. L’Espagne arrivait en 4e position.

– Le Japon s’éloigne de l’énergie nucléaire depuis l’accident de la centrale de Fukushima Daiichi pour se tourner vers le soleil. L’année dernière, après la Chine, le pays a ajouté à son parc énergétique le deuxième plus grand parc solaire au monde, selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE).

Soulignant la chute des prix du solaire au cours des dernières années, l’AIE pense que l’énergie solaire pourrait devenir la plus grande source d’électricité au monde au milieu de ce siècle, représentant environ un quart de l’énergie mondiale. En 2013, le solaire représentait à peine 1 %.

« D’ici à 2040, les économies en développement auront dépensé mille milliards de dollars sur des petits systèmes photovoltaïques, apportant l’électricité pour la première fois dans de nombreux villages reculés », prédit Jenny Chase, analyste en chef spécialisée dans le solaire à Bloomberg New Energy Finance. Son groupe prédit que d’ici 2030, construire de nouvelles infrastructures d’énergie éolienne et solaire sera moins coûteux qu’entretenir les actuelles centrales à combustible fossile ou en construire de nouvelles.

 

Retrouvez Wendy Koch sur Twitter.

Lire la suite