L'Angleterre est née sur ce champ de bataille... mais personne ne sait où il se trouve

À la bataille de Brunanburh, en 937, cinq rois, sept comtes et un nombre incalculable de soldats trouvèrent la mort. Alors que cet événement a participé à la fondation de l’Angleterre, il reste peu de traces de l'endroit où il s'est déroulé.

De Erin Blakemore
Publication 31 mai 2023, 15:40 CEST
Les chroniques de la grande bataille de Brunanburh, en 937, décrivent une victoire définitive des Anglo-Saxons, faisant ...

Les chroniques de la grande bataille de Brunanburh, en 937, décrivent une victoire définitive des Anglo-Saxons, faisant ainsi de l'Angleterre une nation unie. Pourtant, malgré l'importance historique de la bataille, de nombreux détails se sont égarés au fil du temps, notamment l'endroit où celle-ci s’est déroulée.

PHOTOGRAPHIE DE Painting by Alfred Pearse, The Stapleton Collection, Bridgeman Images

Quelle a été la plus importante bataille de l'histoire anglaise ? D’aucuns pourraient répondre la bataille d'Hastings, conflit au cours duquel les Normands ont réussi à s'emparer de la couronne d'Angleterre, en 1066. 

Plus de cent ans auparavant, les Anglo-Saxons ont remporté une victoire définitive dans une bataille qui a conduit à la création de la nation anglaise elle-même. La bataille de Brunanburh, qui s'est déroulée en 937 après J.-C., était connue à l'époque sous le nom de « grande bataille ». Les détails qui l’entourent se sont toutefois égarés au fil des siècles qui suivirent, y compris le lieu où celle-ci s'est déroulée. Voici ce que nous savons, ce que nous venons d'apprendre et ce que les historiens sont encore en train d'élucider.

 

QUI A PARTICIPÉ À LA BATAILLE DE BRUNANBURH ?

La bataille de Brunanburh eut lieu à une époque tourmentée, déchirée par les querelles, dans une Grande-Bretagne divisée. L'île était occupée par trois groupes : les comtes de Northumberland, un groupe d'aristocrates vikings qui revendiquaient ce qui est aujourd'hui le nord de l'Angleterre ; les Celtes, qui régnaient sur une grande partie de ce qui est aujourd'hui l'Écosse et le Pays de Galles ; et les Anglo-Saxons, une alliance de royaumes aux racines nord-européennes et romano-britanniques qui régnaient sur les parties centrale et méridionale de l'île.

Les Anglo-Saxons consolidèrent leurs royaumes au fil du temps et, en 927, le roi Athelstan du Wessex s'empara de la majeure partie de l'île. Ses incursions en Écosse et au Pays de Galles lui conférèrent un pouvoir sans précédent. L'opposition à son règne se fit grandissante, en particulier dans le nord et l'ouest. En 928, après qu'Athelstan et ses alliés eurent envahi York, un royaume viking, les voisins du roi commencèrent à craindre qu'il ne tente de s'emparer également de l'Écosse et du Pays de Galles.

Leurs inquiétudes étaient fondées : en 934, les Anglo-Saxons envahirent une partie de l'Alba, l'actuelle Écosse. Constantin II, roi d'Alba, céda une partie de son territoire pour calmer les ardeurs du roi anglo-saxon alors que, de manière officieuse, il avait commencé à s'allier avec ses voisins celtes et vikings et à constituer une armée pour le défier dans le sud. Olaf Gothfrithson, roi de Dublin, et Owen Ier, roi de Strathclyde, anciens ennemis, s'unirent et se joignirent à lui pour repousser les Anglo-Saxons.

Athelstan, que l'on voit ici offrir un livre à saint Cuthbert dans la « Vie de saint Cuthbert » de Bède le Vénérable, est considéré par beaucoup comme le véritable premier roi d'Angleterre de par sa victoire à la bataille de Brunanburh.

PHOTOGRAPHIE DE Illustration by Pictorial Press Ltd, Alamy Stock Photo

 

QUE S'EST-IL PASSÉ LORS DE CETTE BATAILLE ?

En 937 après J.-C., ils planifièrent une attaque préventive contre Athelstan. Cette invasion de l'Angleterre allait se transformer en une bataille décisive à Brunanburh, un lieu qui fait encore l'objet de débats aujourd'hui.

Celle-ci est décrite dans des dizaines de chroniques et de poèmes médiévaux mais les informations les plus fiables à son sujet proviennent d'un récit de la Chronique anglo-saxonne, manuscrit écrit environ soixante ans plus tard. La bataille y est dépeinte en termes héroïques, évoquant une charge de cavalerie et un lieu de massacre couvert de drapeaux, de lances et de cadavres.

À la fin de la bataille, écrit le chroniqueur, cinq rois, sept comtes et un nombre incalculable de troupes avaient péri. Athelstan et les Anglo-Saxons revendiquèrent la victoire et les survivants de l'alliance nordique s'enfuirent en Irlande.

Une nouvelle ère commença. Athelstan devint ainsi roi d'une nouvelle nation unie, l'Angleterre, sur laquelle il régna jusqu'à sa mort en 939.

 

OÙ BRUNANBURH PEUT-IL BIEN SE TROUVER ?

Les débats historiques font toujours rage autour des détails de la bataille, notamment en ce qui concerne la nature de l’affrontement et le nombre de combattants. Jusqu'à 20 000 hommes y auraient participé et certains historiens soutiennent qu'une charge de cavalerie aurait eu lieu. La bataille aurait pu également comporter une guerre de tranchées.

Où a-t-elle bien pu avoir lieu exactement ? Cela aussi reste un mystère.

« C'est encore un sujet de débat », déclare Sarah Foot, historienne et biographe d'Athelstan.

Les emplacements potentiels du champ de bataille historique sont très variés. Certains historiens évoquent le Yorkshire, dans le centre nord de l'Angleterre, tandis que d'autres suggèrent le Dumfriesshire, dans le sud de l'Écosse.

Un nombre croissant d'historiens désignent toutefois Bromborough, village situé sur la péninsule de Wirral près de Liverpool, dans le nord-ouest de l'Angleterre, comme lieu probable de la bataille. En 2019, un groupe local autofinancé a identifié ce qu'il pense être des vestiges de la bataille, notamment des objets anciens tels que des lames brisées et des pointes de flèches. Le site reste confidentiel en raison des risques de pillage, les historiens admettant que les objets anciens retrouvés pourraient être des preuves de l'existence d'un camp militaire et non d'un champ de bataille.

Le site de la bataille ne sera peut-être jamais définitivement identifié. Son importance reste cependant évidente : longtemps après, la nation qu'elle a contribué à forger existe toujours.

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

loading

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2023 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.