Les îles Keys de Floride : le paradis des plongeurs et des randonneurs

Les îles Keys de Floride abritent la troisième plus grande barrière de corail du monde. National Geographic partage ses conseils pour explorer cet écosystème marin et terrestre foisonnant de vie.

De Carrie Miller, Chris Taylor
Publication 7 déc. 2022, 09:45 CET
Un plongeur nage à proximité de la statue du Christ des Abysses dans le parc d’État ...

Un plongeur nage à proximité de la statue du Christ des Abysses dans le parc d’État de John Pennekamp Coral Reef, l’une des mines d’or écologiques de l’île de Key Largo en Floride.

PHOTOGRAPHIE DE Bates Littlehales, Nat Geo Image Collection

Bien qu’elles ne fassent que 355,6 km2, les îles Keys, situées en Floride, constituent un véritable concentré de vie. Sur ce chapelet d’îles de 180 km de long qui s’étend depuis la pointe sud de la Floride, les voyageurs et voyageuses peuvent découvrir certains des milieux naturels les plus riches des États-Unis.

Cet archipel est bordé par le récif de Floride, l’unique barrière de corail vivante d’Amérique du Nord, et la troisième plus grande du monde. Elle abrite plus de 45 espèces de coraux durs et 500 espèces de poissons. Elle est également essentielle pour l’État, puisqu’elle protège son littoral des chocs (les récifs coralliens absorbant 97 % de l’énergie des vagues) et soutient l’économie par le biais du tourisme et de la pêche.

Des bateaux de plongée et de snorkeling flottent autour du Sombrero Coral Reef, dans le sanctuaire marin national des Keys, en Floride.

PHOTOGRAPHIE DE Mike Theiss, Nat Geo Image Collection

Pour observer cet écosystème indispensable mais fragile, les visiteurs peuvent se rendre à Key Largo, la première île de l’archipel des Keys. On y trouve le sanctuaire marin national des Keys avec ses nombreux herbiers marins et mangroves, ainsi que le parc d’État de John Pennekamp Coral Reef, le tout premier parc sous-marin des États-Unis, inauguré en 1963.

National Geographic partage ses conseils pour visiter ces espaces naturels époustouflants sur terre comme en mer.

 

KEY LARGO PAR LA MER

Situé au sein du sanctuaire marin national des Keys en Floride, Molasses Reef abrite des poissons, des tortues de mer et des raies. Les plongeurs de tous niveaux peuvent explorer la trentaine de sites de plongée de ce récif, qui offre un magnifique aperçu de tout ce que le monde corallien a à offrir.

La tortue imbriquée compte parmi les nombreux animaux sauvages qui peuplent les eaux du parc d’État de John Pennekamp Coral Reef à Key Largo, en Floride.

PHOTOGRAPHIE DE Raúl Touzon, Nat Geo Image Collection

En plus des récifs, les touristes ont également la possibilité d’explorer des épaves de bateaux. Attention cependant : en raison des forts courants marins qu’ils abritent, ces sites sont recommandés aux plongeurs expérimentés et à ceux dotés d’une certification en plongée sous-marine. L’USS Spiegel Grove, qui a été volontairement coulé pour devenir un récif artificiel, est l’une des épaves les plus impressionnantes du lot. L’engin de débarquement s’étend sur plus de 155 mètres de long et repose à entre 20 et 40 mètres de profondeur. Des barracudas, des murènes, des mérous goliaths et des requins se partagent le site. Entre la pléthore d’animaux marins qui habitent le bateau et la taille impressionnante de ce dernier, les plongeurs devront multiplier leurs visites pour explorer pleinement ce site.

(À lire : Cette petite île est le meilleur spot de plongée des Caraïbes)

 

KEY LARGO PAR LA TERRE

Le parc d’État de John Pennekamp Coral Reef comprend des récifs coralliens, des mangroves, des herbiers marins, mais aussi des chemins de randonnée à la faune et la flore impressionnantes. C’est le lieu idéal pour découvrir les écosystèmes côtiers des îles Keys sur la terre ferme.

Le soleil se couche sur la plage du parc d’État de Bahia Honda, l'un des nombreux sites naturels protégés des îles Keys, en Floride.

PHOTOGRAPHIE DE Greg Dale, Nat Geo Image Collection

Le parc tire son nom de l’un des rédacteurs d’un journal de Miami qui a joué un rôle crucial dans la protection des ressources naturelles de Floride — ses efforts ont par ailleurs mené à la création du parc national des Everglades.

Dès 1957, des scientifiques œuvraient pour prévenir d’éventuels dégâts supplémentaires sur le récif de Floride. Le parc d’État de John Pennekamp Coral Reef a été créé en l’honneur de l’amour que porte le pays aux activités en plein air, soulignant au passage l’importance de protéger les sites naturels pour les générations futures.

Tony Tarracino, ancien maire de Key West, et sa famille, prennent la pose à côté de mérous goliaths fraîchement pêchés, en 1958.

PHOTOGRAPHIE DE Monroe County Florida Public Library, Nat Geo Image Collection

Le centre d’accueil des visiteurs de Key Largo constitue un bon point de départ : y sont présentées de récentes observations faites sur la vie sauvage ainsi que des expositions sur l’environnement et l’histoire du parc. Les voyageurs peuvent y réserver des excursions de snorkeling et de plongée sous-marine, des virées en bateau à fond de verre, ou encore louer des kayaks. Pour observer la région sous un autre angle, les touristes peuvent également s’aventurer sur des sentiers comme le Wild Tamarind Trail, un chemin forestier de 0,6 km de long composé d’acajous, de gumbo-limbos, d’arbres empoisonnés et de tamariniers. (Astuce : plus vous vous enfoncerez dans le parc, moins il y aura de foule.)

 

PRATIQUER UN TOURISME RESPONSABLE

Si vous souhaitez réserver une excursion de plongée, préférez les guides disposant de la certification Blue Star. Le programme Blue Star, mis en place par le sanctuaire marin national des Keys, certifie les guides les plus responsables et dédiés à l’apprentissage. À Key Largo, le centre de plongée Rainbow Reef dispose d’un personnel compétent et constitue un excellent point de départ, en particulier pour les novices en plongée.

(À lire : Quand les voyageurs participent à la replantation de coraux)

Les visiteurs peuvent en apprendre davantage sur l’état critique des récifs coralliens grâce à la Coral Restoration Foundation (CRF), l’organisation de restauration des écosystèmes marins la plus importante du monde. Depuis 2007, la CRF a planté plus de 170 000 coraux (principalement du corail corne d’élan et du corail corne de cerf, tous deux en voie de disparition) sur le récif de Floride. Le centre d’accueil de Key Largo constitue une mine d’or d’informations et,  s’il est prévenu à l’avance, peut même programmer des présentations. Les plongeurs et adeptes du snorkeling peuvent aider à la restauration des récifs le temps d’une journée en s’occupant des coraux cultivés dans l’une des pépinières du CRF.

Cet article est adapté de l’ouvrage A Diver’s Guide to the World: Remarkable Dive Travel Destinations Above and Beneath the Surface, édité par National Geographic et écrit par Carrie Miller et Chris Taylor. Au travers de récits de voyage et de plongée, leur projet Beneath the Surface Media vise à encourager la conservation de l’environnement. Suivez-les sur Instagram.

Cet article a initialement paru sur le site nationalgeographic.com en langue anglaise.

Lire la suite

Vous aimerez aussi

Voyage
Les 25 plus belles destinations 2023
Voyage
Road Trip : à la découverte des parcs nationaux Banff et Jasper au Canada
Voyage
Cette petite île est le meilleur spot de plongée des Caraïbes
Voyage
6 conseils pour des vacances plus écoresponsables à la plage
Voyage
La côte de l’Australie-Occidentale fait de l’ombre au triangle des Bermudes

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2021 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.