15 photos iconiques des archives National Geographic

Il y a plus de 115 ans, National Geographic publiait sa première composition photographique. La société ne s’est jamais arrêtée depuis. Ces récentes images, issues des archives National Geographic, rendent hommage à la puissance de la photographie.

De Whitney Latorre
Publication 11 nov. 2022, 11:15 CET
TANZANIE, 2015

TANZANIE, 2015 - Dans sa série « Day to Night », le photographe Stephen Wilkes créé des images superposées qui retranscrivent le passage du temps dans un seul et même paysage. Dans le parc national du Serengeti, lui et son assistant ont passé plus de 26 heures, perchés en continu sur une plateforme à plus de 5 mètres d’un point d’eau, à enregistrer manuellement ces instants de vie. Une sélection des 2 200 clichés qui en ont résulté a été minutieusement assemblée en un montage qui présente la nuit cédant sa place au jour.

PHOTOGRAPHIE DE Stephen Wilkes

Aujourd’hui, les mots « National Geographic » et « photographie » ne font presque qu’un.

Pourtant, la première édition du magazine ne comportait aucune photo. Le premier numéro a été publié en 1888 mais ce n’est qu’en 1905 que la première composition photographique est apparue, lorsque l’éditeur Gilbert H. Grosvenor s’est lancé au défi de remplir 11 pages de clichés du Tibet. Deux membres du comité d’administration ont démissionné. Révoltés, pour eux le magazine devenait un « livre d’images ». Toutefois, les réactions au nouveau média ont été positives et le nombre de membres a été multiplié par six.

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO, 2010 - Un scientifique marche sur le sol refroidi du Nyiragongo, un volcan situé dans les montagnes des Virunga. Des scientifiques se sont embarqués dans une expédition qui visait à descendre dans le cratère afin d’étudier un lac de lave bouillant à plus de 982 °C et s’étendant sur plus de 213 mètres. En 2021, une éruption a déversé une rivière de lave dans les environs de la ville voisine de Goma, une métropole de 1,5 million d’habitants.

PHOTOGRAPHIE DE Carsten Peter

M. Grosvenor n’est jamais revenu sur sa décision. En 1906, il a dédié un numéro entier à la photographie de la faune sauvage de nuit, une prouesse réalisée à l’aide des avancées technologiques du photographe George Shiras III, pionnier de la photographie au flash. À l’instar de la photographie, l’innovation s’est positionnée comme une force cruciale de notre histoire.

Dans les années 1940, Harold « Doc » Edgerton a inventé le flash stroboscopique électronique. Il a permis de capturer les mouvements sur pellicule. Plus tard, il a collaboré avec Jacques Cousteau, explorateur National Geographic, afin de développer de nouvelles techniques de photographie sous-marine. De nombreuses premières sont attribuées à nos photographes et ingénieurs.

L’innovation est encore essentielle au partage des histoires d’aujourd’hui. Anand Varma combine la biologie et la technologie pour rendre l’invisible visible dans son laboratoire californien. Traversons le globe et passons du microscopique à l’épique. Renan Ozturk utilise la technologie de pointe des drones au nord du mont Everest pour créer une image du sommet que peu d’entre nous auraient pu voir de leurs propres yeux. Enfin, Reuben Wu nous fait voir le Stonehenge, un site historique qui a fait sa première apparition dans nos pages en 1922 et qui a été photographié des millions de fois, d’une toute nouvelle manière.

ÉTATS-UNIS, 2016 - Des scientifiques ont utilisé une fine brume créée par des brumisateurs à ultrasons afin de visualiser les flux d’air autour d’un colibri d’Anna (Calypte anna) en plein vol. À la fin de chaque demi-battement, ses ailes se retournent à plus de 90 degrés et reviennent en arrière. Les colibris sont les seuls oiseaux à pouvoir réellement voler en arrière.

PHOTOGRAPHIE DE Anand Varma

M. Edgerton aurait déclaré, « Ne me faites pas passer pour un artiste. Je suis un ingénieur. Je suis à la poursuite des faits. Seulement les faits. » C’est exactement cela. Jusqu’à aujourd’hui, nos conteurs d’histoire visuels mettent la technologie au service de l’Histoire.

Toutefois, ce n’est pas seulement la manière dont sont présentées les histoires qui a changé. Notre définition de ce qu’est un photographe s’est élargie, grâce à des conteurs visuels issus d’expériences diverses qui partagent les histoires qui comptent le plus pour leurs communautés. On ne le dira jamais assez : la diversité stimule la créativité.

Tout comme la narration a radicalement changé chez National Geographic depuis sa première publication en 1888, elle continuera de changer drastiquement dans les 135 prochaines années. Même si la science-fiction ne fait que présager l’évolution de la technologie et du partage d’informations, je pense sincèrement que nous devons saisir tout ce qu’elle a à nous offrir pour faire progresser notre narration visuelle. Nos audiences futures nous remercieront.

J’espère qu’une chose ne changera pas pour les rédacteurs de National Geographic du futur : cette animation, qui peut-être a poussé M. Grosvenor à publier ce premier article photographique en 1905 et qui nous a poussé plus d’un siècle plus tard à emmener des téléspectateurs à bord d’un kayak accompagnés de scientifiques en Antarctique grâce à la réalité virtuelle. Il s’agit là de partager des histoires qui en valent la peine grâce à des approches innovantes et des conteurs hors pair.

CHINE, 2015 - Un soigneur de panda à Wolong dans la province du Sichuan, revêt un costume de panda pour vérifier l’état de santé d’un petit. Le but est de protéger l’ourson élevé en captivité de la présence humaine afin de le préparer à son entrée dans la vie sauvage. Déterminés comme en danger en 1990, la population de pandas sauvages a presque doublé après 30 ans d’efforts gouvernementaux pour leur rétablissement.

PHOTOGRAPHIE DE Ami Vitale

RUSSIE, 2016 - Vêtue d’un rideau et coiffée d’une couronne en carton, Kristina Khudi devient la princesse de la toundra dans le camp nénètse près de la mer de Kara. Pendant des siècles, les éleveurs de rennes dans l’Arctique russe ont migré sur plus de 1 200 km par an. Ils doivent désormais faire face aux défis modernes au cours de leur long périple, au changement climatique et à un champ de gaz naturel géant.

PHOTOGRAPHIE DE Evgenia Arbugaeva

MEXIQUE, 2016 - En 2011, le cartel de Los Zetas, échaudé par une opération antidrogue américaine et cherchant à se venger de membres considérés comme des informateurs, a saccagé Allende et les villes voisines près de la frontière du Texas, tuant au moins 100 personnes. Pour cette communauté sinistrée, la fête du Jour des Morts, au cours de laquelle les Mexicains défilent en l’honneur de leurs ancêtres, a pris un tout autre caractère.

PHOTOGRAPHIE DE Kirsten Luce

ESPAGNE, 2017 - Des couleurs flamboyantes encerclent l’œil d’un psittacule d’Edwards (Psittaculirostris edwardsii) au Loro Parque à Santa Cruz de Tenerife dans les îles Canaries. Cet étonnant résident des forêts se nourrit de fruits, de nectar et éventuellement d’insectes. Il s’est également habitué à sa vie à proximité des établissements humains sur son île natale de Nouvelle-Guinée.

PHOTOGRAPHIE DE Joël Sartore

IRAN, 2016 - Les baigneurs estivaliers barbotent dans les eaux du lac d’Oroumieh, à ce moment coloré d’un rouge rosé à cause de bactéries et d’algues friandes de sel. Des touristes de tout l’Iran y venaient depuis des générations mais le nombre de visiteurs a chuté lorsque le lac a commencé à rétrécir dans les années 1980. Récemment, le niveau du lac a augmenté mais il n’atteint pas la moitié de sa taille historique.

PHOTOGRAPHIE DE Newsha Tavakolian

ÉGYPTE, 2021 - Découverte il y a un siècle, la tombe du pharaon égyptien Toutânkhamon regorgeait de richesses, dont la momie royale, inimaginables à cette époque. Dans le sarcophage en quartz qui entoure les cercueils du roi sont gravées quatre divinités destinées à protéger le corps du jeune pharaon.

PHOTOGRAPHIE DE Paolo Verzone

SOUDAN, 2020 - La photographe avait prévu de couvrir un mariage dans les collines de la mer Rouge mais devait trouver du carburant avant de s’y rendre. Elle s’est perdue en chemin et une fois sur la bonne route, la pluie s’est mise à tomber. À mesure que le ciel se dégageait, que les danses ont commencé et que chaque homme se disputait le plus haut saut, « je me suis souvenue qu’un lieu pouvait se révéler à vous grâce à la gentillesse des étrangers, et à un peu de chance ».

PHOTOGRAPHIE DE Nichole Sobecki

ÉTATS-UNIS, 2016 - Le chasseur Larry Lucas Kaleak écoute les sons émis par les phoques barbus (Erignathus barbatus) et les baleines boréales (Balaena mysticetus) qui vibrent dans une pagaie en bois d’un bateau en peau posé sur l’eau. Le peuple indigène des Iñupiat d’Alaska passe des semaines établi sur la glace de mer de l’Arctique, à attendre les baleines en migration. Néanmoins, à mesure que le réchauffement climatique accélère la fonte des glaces, la tradition vieille de 4 000 ans de ce peuple se voit menacée.

PHOTOGRAPHIE DE Kiliii Yüyan

ÎLES COOK, 2019 - Une baleine à bosse (Megaptera novaeangliae) et son petit sont rejoints par deux mâles dans les îles Cook. Les mâles escortent les femelles et les baleineaux en espérant être les prochains partenaires à s’accoupler avec ces mères. Les petits émettent des couinements doux, semblables à des chuchotements. Les mâles adultes, eux, poussent des chants graves et gutturaux ainsi que des cris et des hurlements aigus.

PHOTOGRAPHIE DE Brian Skerry

INDE, 2013 - Dans un foyer de Vrindavan, connue comme la « ville des veuves », Lalita, à droite, arbore des cheveux coupés et porte une écharpe blanche, deux éléments que sa culture considérait autrefois comme obligatoires pour le veuvage. La gérante du foyer, Ranjana, une veuve bien plus jeune, ne se contraint pas autant aux coutumes traditionnelles. La mort d’un mari peut être synonyme d’exile et d’abus. Toutefois, les femmes endeuillées commencent à se défendre.

PHOTOGRAPHIE DE Amy Toensing

ÉTATS-UNIS, 2017 - La vallée californienne de Yosemite étendue sous ses pieds, Alex Honnold pratique l’escalade en solo intégral sur la face sud-ouest d’El Capitan, perché à plus de 900 mètres. Il grimpe sans corde ni équipement de sécurité. Avant d’accomplir cette prouesse le 3 juin 2017, M. Honnold a passé plus de 10 ans à réfléchir à cette escalade et plus d’un an et demi à la préparer et à s’y entraîner.

PHOTOGRAPHIE DE Jimmy Chin

PAKISTAN, 2011 - Des alpinistes près du sommet Gasherbrum II, culminant à 8 035 mètres d’altitude, dans le Karakoram, au coucher du Soleil. Lors de leur descente, les grimpeurs, y compris le photographe, ont été ensevelis sous une avalanche de niveau 4 et ont échappé de peu à la mort. Le traumatisme qui en a résulté a inspiré Cory Richards à s’exprimer sur l’importance de la santé mentale.

PHOTOGRAPHIE DE Cory Richards

Whitney Latorre est la directrice des expériences visuelles et immersives de National Geographic.

Des extraits de ses travaux ont été précédemment publiés dans l’édition 100 Best Photos: Iconic Images From This Century (Les 100 meilleures photos : images iconiques de notre siècle) par Elizabeth Krist. Copyright © 2022 National Geographic Partners, LLC.

Lire la suite

Vous aimerez aussi

Photographie
Conseils pour photographier les gens et les animaux
Photographie
Photographie : 21 heures d'éruption volcanique résumées en une image
Photographie
Expédition sur un navire à la dérive dans l’océan Arctique
Photographie
Dans cette région reculée de Chine, les locaux se déplacent grâce à des tyroliennes
Photographie
"Être spectatrice de cette pandémie a été une révélation"

Découvrez National Geographic

  • Animaux
  • Environnement
  • Histoire
  • Sciences
  • Voyage® & Adventure
  • Photographie
  • Espace
  • Vidéos

À propos de National Geographic

S'Abonner

  • Magazines
  • Newsletter
  • Livres
  • Disney+

Nous suivre

Copyright © 1996-2015 National Geographic Society. Copyright © 2015-2021 National Geographic Partners, LLC. Tous droits réservés.